Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pédophilie dans l’Église : la commission Sauvé trouve des financements

© CC
Jean-Marc Sauvé.
Partager

La commission indépendante d’enquête sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE) créée en novembre 2018 a désormais trouvé des appuis financiers. La Conférence des religieux et religieuses de France (Corref) vient en effet de s'engager à lui verser 1,2 million d'euros pour le financement de ses travaux.

La Commission indépendante d’enquête sur les abus sexuels dans l’Église (CIASE), également appelée « Commission Sauvé », a trouvé des financements. Créée à l’automne 2018 à la demande de l’épiscopat français et de la Conférence des religieux et religieuses de France (CORREF) avec à sa tête Jean-Marc Sauvé, ancien vice-président du conseil d’État, et composée de 22 membres aux compétences variées, elle est chargée de faire la lumière sur les abus sexuels commis au sein de l’Église depuis les années 1950.

Un budget total entre « 3 et 3,5 millions d’euros »

Vendredi 28 juin 2019, la CORREF s’est réunie en assemblée générale extraordinaire pour aborder la question du financement de ladite commission. Selon sœur Véronique Magron, présidente de la CORREF, le budget de fonctionnement de la CIASE se situe entre « 3 et 3,5 millions d’euros ». Un chiffre qui couvre aussi bien les frais liés à l’enquête que l’hébergement, les déplacements, le secrétariat et la rémunération des collaborateurs et écoutants qui se relayeront 7 jours sur 7 pendant un an afin de recueillir les témoignages des victimes (de leur côté, les 22 membres de la commission sont bénévoles).

La CORREF a donc décidé d’affecter 1,2 million d’euros au travail réalisé par la commission Sauvé, ce qui représente 34% du budget total. Très concrètement, cette participation reposera sur les différentes congrégations religieuses qui se sont répartizs la charge financière. Plus précisément, cela reviendra à une « cotisation » de 55 euros par personne pour les congrégations masculines, quand pour les instituts féminins, la participation s’élèvera à 200 euros pour les structures de moins de 20 sœurs, 500 euros pour les structures comprenant 20 à 50 personnes et 1.000 euros pour les instituts de plus de 50 membres. Les 66% restants devraient quant à eux être pris en charge par les évêques de France qui se réuniront à l’automne prochain pour voter leur participation.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]