Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Lyon lance l’année saint Irénée

Catherine Leblanc / Godong
La cathédrale cathédrale Saint-Jean, à Lyon.
Partager

Deuxième évêque de Lyon, Père de l’Église, auteur d’intuitions théologiques notamment sur l’unité des chrétiens, saint Irénée reste encore trop peu connu des Lyonnais comme des Français. Ce vendredi 28 juin, la Fondation Saint-Irénée lance à Lyon l’année saint Irénée et soutiendra, jusqu’en décembre 2020, de très nombreuses initiatives pour faire mieux connaître ce grand saint, en passe de devenir docteur de l’Église.

Missionnaire venu de Turquie, saint Irénée fut le deuxième évêque de Lyon et serait mort martyr en 202 à Lyon. 202-2020, l’occasion était toute trouvée pour lui confier l’année à venir dans le diocèse de Lyon. Lancée ce vendredi 28 juin, elle doit courir jusqu’en décembre 2020, le temps de mieux faire connaître ce Père de l’Église. En effet, ses nombreux écrits révèlent des intuitions théologiques qui sont plus que jamais d’actualité. Par exemple, le refus de la gnose qui est le fait de séparer le corps, de l’âme et de l’esprit. « La chair modelée n’est que le corps de l’homme. L’âme, à elle seule, n’est qu’une partie de l’homme. L’Esprit non plus n’est pas l’homme. C’est l’union et le mélange de toutes ces choses qui constitue l’homme parfait », nous dit le saint. Des paroles qui résonnent particulièrement à l’heure du transhumanisme et des modifications des lois bioéthiques.

Une statue dans la ville

Pour mieux connaître ce Père de l’Église, il y aura beaucoup d’initiatives tout au long de cette année dédiée dans le diocèse de Lyon. « Tous les services diocésains sont appelés à colorer leurs actions aux couleurs de saint Irénée », explique Étienne Piquet Gauthier, co-pilote du projet. « Des publications, des conférences dans les paroisses, des mallettes pédagogiques dans les écoles, des pèlerinages à la crypte de saint Irénée, proposés clés en main à tous ceux qui le souhaitent, et même un documentaire fiction sera prochainement tourné ! », ajoute le directeur de la Fondation.

Lire aussi : Irénée de Lyon, un leg spirituel insoupçonné

Quant à l’association des Madones de Lyon, qui restaure les vierges nichées dans les façades de la ville, elle a déjà passé commande d’une statue de saint Irénée pour suivre le mouvement. Pas de doute, la ville sera aux couleurs du saint.

Concert de Glorious

Pour son lancement, une messe solennelle aura lieu vendredi 28 juin à 19h et sera présidée par Mgr Dubost, fraîchement nommé administrateur apostolique du diocèse. À l’issue de la messe, une procession de la cathédrale Saint-Jean à l’église Saint-Irénée sera animée par les quatre ordinands du lendemain. Tout le monde se retrouvera ensuite dans les jardins de la maison Saint-Irénée pour un grand concert gratuit avec le groupe Glorious, le groupe lyonnais clôturant ainsi sa saison de concerts à domicile.

Lire aussi : Quand la liturgie instruisait, l’exemple de saint Irénée

L’unité, la paix, la relation à Dieu, les saintes Écritures, la création et l’écologie, sont les thèmes chers à saint Irénée qui y a apporté de nombreux éclairages théologiques. C’est d’ailleurs pour ces écrits que le père Michel Cacaud, du diocèse de Lyon, est actuellement à Rome en tant que postulateur afin de faire reconnaître le saint comme docteur de l’Église. Belle figure d’unité et de paix, saint Irénée, pacificateur de la société a écrit une très belle prière qui peut accompagner tous ceux qui souhaitent être dans la main de Dieu.

Si tu es l’ouvrage de Dieu, attends tout de sa main :
livre-toi à Celui qui peut te modeler et qui fait bien toutes choses
et reçois en toi la forme que le Maître Ouvrier veut te donner.

Garde en toi cette humilité qui vient de la grâce,
de peur que ta rudesse n’empêche le Seigneur d’imprimer en toi sa marque.
C’est en recevant cette empreinte que tu deviendras parfait,
et seul le Seigneur pourra faire une œuvre d’art avec cette pauvre argile que tu es.

En effet, faire est le propre de la bonté de Dieu
et Le laisser faire, c’est le rôle qui convient à ta nature d’homme.

Amen.

Prière de saint Irénée, 2e évêque de Lyon (130-202)

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]