Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 31 octobre |
Saint Quentin
home iconSpiritualité
line break icon

De la Bretagne aux Yvelines, ces pardons inattendus

Axelle Partaix - Publié le 26/06/19

Depuis la fin du XXe siècle, les pardons connaissent un renouveau. Avec leurs processions colorées, leurs costumes et leurs chants traditionnels, ils fédèrent plusieurs générations et rassemblent croyants, touristes et habitants, pour de grands moments festifs parfois tout à fait insolites.

Chaque année, plusieurs milliers de pardons sont célébrés en Bretagne, que ce soit dans de modestes chapelles qui revivent pour l’occasion ou de grands sanctuaires. Le schéma traditionnel a traversé les siècles : veillée avec célébration religieuse, fête profane, messe, procession à la fontaine, bénédiction et repas communautaire. On y pratique les mêmes rituels ancestraux autour des quatre éléments fondamentaux : le feu (allumage d’un bûcher), l’eau (pas de chapelle sans fontaine miraculeuse à proximité !), l’air (les bannières flottant dans le vent) et la terre (la procession).

Manifestations de grande ampleur jusqu’à la seconde guerre mondiale, ces pardons ont connu une petite baisse de fréquentation dans les années 1960. « Peut-être uniquement parce que l’on a cessé de s’intéresser au phénomène », relativise Bernard Rio, journaliste et écrivain, spécialiste des pardons bretons. Toujours est-il que depuis la fin du XXe siècle, ces cérémonies qui mêlent avec bonheur tradition, liturgie et esprit festif connaissent un regain d’intérêt. La venue du pape Jean Paul II à Sainte-Anne d’Auray en 1996 n’y est peut-être pas étrangère. 150.000 personnes s’étaient déplacées pour l’occasion.




Lire aussi :
Motards, des pèlerinages pour prier et se retrouver

On participait autrefois aux pardons afin d’obtenir des indulgences pour ses péchés, pour demander des grâces ou exécuter un vœu. Les pardons d’aujourd’hui continuent de rassembler toutes les générations et toutes les catégories de population. « Le pardon prospère là où il y a un esprit de communauté,  explique Bernard Rio. Les Bretons ont su maintenir ce patrimoine vivant et même le faire évoluer. Le regain de cette tradition se manifeste notamment par l’apparition de nouveaux pardons insolites comme celui des surfeurs, des entrepreneur ou des camping-caristes ».

Si la Bretagne est la région traditionnelle des pardons, d’autres manifestations ailleurs en France se réclament du même nom. Pourtant, selon Bernard Rio, le pays des pardons est bien défini par l’histoire et s’étend « à l’ouest d’une ligne allant du Mont-Saint-Michel à l’estuaire de la Loire. Cette délimitation correspond à la christianisation de la Bretagne par les saints fondateurs, venus de Grande-Bretagne et d’Irlande, alors que de l’autre côté de cette ligne, la christianisation relève de l’évêché de Tours ».

Difficile de faire un choix parmi les milliers de pardons célébrés tous les ans, mais Aleteia vous présente quelques-uns d’entre eux. Tous ont un côté surprenant : surfeurs, avocats, motards, entrepreneurs, camping-caristes, personnes souffrant de rhumatismes et quelques autres… à chacun son pardon !

Découvrez les pardons les plus insolites de France

Sur les chemins des pardons et pèlerinages de Bretagne, par Bernard Rio, Ed. Ouest France, mars 2019, 21 euros.

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
bretagnePardonYvelines
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
MEDJUGORJE
I.Media
L'ancien accompagnateur spirituel des voyants...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement