Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cinq bonnes raisons de garder son smartphone dans sa poche pendant les spectacles de fin d’année

@SplitShire I Pixabay
Partager

C’est de saison : spectacles d’école, galas de danse, auditions de musique et kermesses en tout genre se succèdent à un rythme effréné en cette fin de mois de juin. Et les spectateurs, munis de leur smartphone, sont au garde-à-vous pour ne pas perdre une miette du spectacle. Et pourtant, ranger son téléphone ne serait-il pas la meilleure chose à faire pour en profiter pleinement ?

Les spectacles de fin d’année. Une tradition séculaire qui n’a de cesse, année après année, de faire fondre les cœurs des parents béats d’admiration devant leurs enfants se mouvant si gracieusement sur scène. En revanche, ce qui a changé, c’est le public. Enfin le public, on parle plutôt d’une forêt de bras levés, au bout desquels fleurissent smartphones et tablettes, par dessus des corps déformés par des positions hasardeuses en quête du meilleur angle possible entre le voisin et le poteau. Tout ça pour quoi ? Pour enregistrer des vidéos illisibles – car trop zoomées – , que l’on ne gardera qu’une semaine ou deux sur son téléphone — car trop lourdes.

1
Admirer le spectacle dans son entier

Un spectacle, ça se vit. Dans son ensemble, et non pas à travers le prisme minuscule d’un téléphone portable zoomé au maximum sur son enfant. C’est tellement restrictif ! C’est faire fi des décors, du mouvement de groupe, de la vue d’ensemble, résultat pour lequel les enfants et leur enseignant ont pourtant durement travaillé.

2
Profiter de l’instant présent

Vivre un spectacle, c’est aussi profiter de l’instant présent, se remplir les yeux, et le cœur, d’instants magiques parce qu’uniques. Le risque, avec le smartphone, c’est de passer son spectacle à regretter de s’être placé au mauvais endroit pour filmer ou à stresser à l’idée de dégainer trop tard.

3
Etre présent à son enfant

Quand on filme le spectacle, on est présent physiquement certes, mais pas vraiment réceptif à l’ensemble, ni au regard de l’enfant qui cherche des yeux ses parents dans la foule d’écrans. Et même si par miracle, il reconnaît la coque rose fluo qu’il vous a offerte à la fête des mères, il n’en demeure pas moins qu’un objet fait écran, et c’est le cas de le dire, à la relation parent-enfant.

4
Éloigner les tentations numériques

Et puis quand le smartphone est bien rangé dans son sac ou au fond de sa poche, on est moins tenté de regarder la notification Facebook qui vient d’arriver et qui vous fait rater la prestation de trois secondes et demie de votre enfant. On évite aussi de jeter un coup d’œil au score du match de foot super important en cours. Et si l’on a un tout petit peu de respect pour ses voisins, on évite de leur gâcher la vue avec une tablette XXL sur laquelle s’affiche le visage hyper pixelisé d’un enfant inconnu au bataillon.

5
Émettre des tonnerres d'applaudissements

Enfin, avec les smartphones, l’applaudimètre n’enregistre plus les mêmes intensités qu’avant. Effectivement, avec une seule main de libre, difficile d’exprimer son enthousiasme et son admiration pour le fabuleux spectacle que votre enfant vient de vous offrir.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]