Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’Irak invite officiellement le pape François

POPE AUDIENCE
Partager

"J’ai l’honneur d’officiellement inviter Votre Sainteté à visiter l’Irak", écrit le président de ce pays, Brahim Salih, dans un courrier adressé au pape François et révélé par la présidence irakienne le 20 juin 2019. Le souverain pontife a récemment fait par de son désir de se rendre en Irak en 2020.

« Une pensée insistante m’accompagne en pensant à l’Irak, où j’ai la volonté d’aller l’an prochain », a déclaré le chef de l’Église catholique le 10 juin devant les participants de la Réunion des associations catholiques d’aide aux chrétiens d’Orient (ROACO). Cette déclaration improvisée avait surpris, mais avait également aussitôt suscité l’enthousiasme. Une telle visite serait d’une « importance historique » pour tous les Irakiens, et en particulier pour les chrétiens, avait alors réagi Brahim Salih.

Dans un courrier daté du 19 juin, ce dernier a décidé de renouveler l’invitation faite à l’évêque de Rome. « J’ai l’honneur d’officiellement inviter Votre Sainteté à visiter l’Irak », écrit le responsable politique dans un courrier en anglais à en-tête de la présidence. L’Irak, souligne son dirigeant, est le lieu d’origine d’Abraham, « père des croyants et messager des religions divines ».

Un voyage qui illuminerait l’Irak

Ces dernières années, rappelle Brahim Salih, l’Irak a connu la guerre et des souffrances « immenses » qui ont apporté des destructions « inimaginables » pour la communauté chrétienne. Dans ces épreuves, remercie-t-il, le souverain pontife a « toujours » montré un profond souci pour les Irakiens. Ainsi, une visite de sa part permettrait « d’illuminer » l’Irak en rappelant qu’elle est le berceau de l’humanité et un lieu où les personnes de différentes religions ont su coopérer. Un tel voyage serait un « jalon » pour faire de nouveau de l’Irak un pays où la « mosaïque des religions » parvient à vivre en harmonie. Dans sa missive, le chef d’État s’engage également à ce que son pays garantisse à nouveau la « sécurité et la prospérité » à la « vive et diverse » communauté chrétienne vivant en actuel Irak depuis près de 2000 ans, bien que leur nombre ait plongé au cours des dernières années. « J’ai hâte d’accueillir Votre Sainteté dans la grande terre de Mésopotamie avec grande fierté et reconnaissance », conclut Brahim Salih.

Si le pape François visitait l’Irak, il s’agirait de la première visite d’un successeur de Pierre dans ce pays frontalier de la Péninsule arabique.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]