Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

L’improbable hymne des manifestants hongkongais

Hong Kong le 16 juin 2019.
Partager

Alors que les manifestations de millions de hongkongais se succèdent dans les rues de l’île depuis le début du mois de juin, c’est un hymne étonnant et magnifique qui a résonné dans de nombreux quartiers, repris en choeur par des manifestants déterminés.

Ce sont nos confrères du Times qui diffusent sur leur site internet cette étonnante vidéo. On y voit des centaines de manifestants, dans différents lieux et à différentes dates du mois de juin, reprendre un « vieil » hymne, écrit en 1974 et connu dans de nombreuses langues, « Sing Hallelujah to the Lord ».

Ils étaient 1 million le 10 juin, puis 2 millions le 16 juin à manifester dans les rues de Hong Kong. Des manifestations « monstres » puisque cela représente un tiers des habitants de l’île rétrocédée à la Chine en 1997, soit, à titre de comparaison franco-française, l’équivalent de 25 millions de Français dans la rue ! L’objet de la révolte ? Un projet de loi qui permettrait d’extrader vers la Chine les résidents criminels. Mais la population craint pour ses libertés fondamentales et les nombreux dissidents chinois qui ont trouvé refuge sur l’île. D’où ces manifestations qui ont offert des images spectaculaires dans les médias du monde entier.

Lire aussi : Ce photographe d’une Chine disparue qui était aussi prêtre missionnaire

Et c’est un chant chrétien, qui monte des rues et interpelle les journalistes étrangers. « Sing Hallelujah to the Lord », une mélodie apaisante et courte, des mots forts qui soudent un peuple qui se révolte pacifiquement. Interrogé par la correspondante du Times sur place, un prêtre catholique confirme que « ce chant n’est pas qu’une émotion mais exprime un désir de paix et de liberté, en touchant les cœurs quelques soient nos croyances ». Les chrétiens de Hong Kong sont partie prenante de ces manifestations. Le cardinal Joseph Zen, salésien et évêque émérite de l’île depuis 2009, les a même appelé à se joindre à la protestation, demandant par ailleurs au gouvernement de retirer ce projet de loi.

Depuis, la chef de l’exécutif de Hong Kong, Carrie Lam, a donné une conférence de presse annonçant l’abandon de ce projet de loi d’extradition, mais les habitants restent mobilisés et les manifestations se poursuivent.

Pour rappel, après un bail emphytéotique de 99 ans, la Grande-Bretagne a rétrocédé l’île de Hong kong aux Chinois en 1997, s’assurant de son statut à part avec le respect de son autonomie et de ses libertés fondamentales. Les Chinois se sont engagés à respecter le devenu célèbre « un pays deux systèmes ». Mais ces dernières années, il essaye de reprendre la main comme en 2014 où il souhaitait y limiter le suffrage universel, ce qui avait provoqué déjà une impressionnante mobilisation « le mouvement des parapluies ».

Lire aussi : Un évêque chinois privé de messe chrismale pour obéissance au Pape

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]