Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Loto du Patrimoine : les 103 monuments de l’édition 2019 dévoilés

© Poudou99 | Wikimedia commons
L’église Saint-Saturnin à Saint-Sorlin-d’Arves (73).
Partager

Le gouvernement vient de dévoiler les 103 monuments en péril qui bénéficieront des recettes du loto du Patrimoine. Parmi cette liste, 34 monuments concernent des édifices religieux chrétiens.

Le ministre de la Culture, Franck Riester, a dévoilé, ce mardi 11 juin, la liste des 103 monuments sélectionnés pour la seconde édition de la Mission Bern. En mars dernier, le ministre et Stéphane Bern avaient déjà présenté les 18 monuments prioritaires au Château-Thierry et avaient annoncé la pérennisation du Loto du Patrimoine. Ce mardi, en introduction de sa présentation, Franck Riester s’est réjoui du succès de la Mission Bern et a souligné la beauté de cette aventure collective qui a le mérite de rassembler tous les Français.

Parmi les heureux lauréats, 34 concernent des édifices chrétiens. « Ce sont souvent des églises dans des petits villages de 30, 50, 100 habitants, comme celle de la Marquise de Pompadour à Crécy-Couvé (Eure-et-Loir). Avec des travaux qui peuvent parfois se monter à 1 million d’euros. C’est très bien de se mobiliser pour aider Notre-Dame. Mais il ne faut pas oublier ces édifices qui sont parfois encore plus vieux, et dans des zones rurales à l’abandon. C’est là que ma mission prend tout son sens », a notamment confié Stéphane Bern au Parisien.

Nouveauté de cette année, cette liste présente, par rapport à celle de l’an dernier, un plus grand équilibre entre les édifices protégés et non protégés au titre des monuments historiques afin de ne pas privilégier uniquement les sites classés. Elle se caractérise également par une très grande diversité (tous les types de patrimoine y sont représentés : édifices religieux, industriels et techniques, habitations, châteaux, maisons d’artistes, bibliothèques, moulins, jardins, etc. ) et une répartition sur l’ensemble du territoire de la France métropolitaine (un édifice par département) et des collectivités d’outre-mer, dans les espaces urbains comme dans les zones rurales.

Comme pour la première édition, deux tickets de grattage « Mission Patrimoine », seront mis en vente à partir de septembre, lors des Journées du Patrimoine. Un ticket grand format sera vendu à 15 euros pièce (dont 1,52 euro pour le patrimoine) et, pour les revenus plus modestes, un autre ticket sera mis en vente à 3 euros pièce (dont 50 centimes iront aux monuments). À cela s’ajoute un autre tirage inédit, un Super Loto, qui sera proposé cette fois-ci le 14 juillet avec un jackpot de 13 millions d’euros. Une date symbolique pour l’État qui considère la sauvegarde du patrimoine comme une grande cause nationale.

La liste des 34 édifices chrétiens retenus pour l’édition 2019 du Loto du Patrimoine :
Dans la région Auvergne-Rhône-Alpes : l’église Saint-Hilaire et Saint-Roch à Beaumont ( 43) ; l’église Saint-Saturnin à Saint-Sorlin-d’Arves (73). En Bourgogne-Franche-Comté : l’abbaye impériale Saint-Pierre de Baume-les-Messieurs (39) ; l’église Saint-Roch à Lamenay-sur-Loire (58) et l’abbaye cistercienne de Montigny-Lès-Cherlieu (70). En Bretagne : l’ancien couvent des Carmélites à Ploërmel (56). Dans le Centre-Val de Loire : l’église Saint-Eloi-saint-Jean-Baptiste à crécy-Couvé (28) ; la chapelle du château de Greuille à Sassierges-saint-Germain. En Corse : l’église San Gavino à San-Gavino-d’Ampugnani. Dans le Grand-Est : l’ancien couvent des Cordeliers à Vendresse (08). En Guadeloupe : le clocher de Notre-Dame de Bon Port à Petit-Bourg. Dans les Hauts-de-France : l’église Saint-Basle à Bucy-lès-Cerny (02) ; l’église Saint-Barbe à Wallers (59) et l’église Notre-Dame à Buire-au-Bois (62). En Île-de-France : la basilique Notre-Dame-de-Bonne Garde à Longpont-sur-Orge (91) ; l’église Notre-Dame du Raincy à Le Raincy (93) et l’église Saint-Louis de Vincennes (94). À La Réunion : la chapelle du domaine de Bel-Air à Sainte-Suzanne. En Normandie : l’église de Saint-Loup (50) et l’église Sainte-Marie-Madeleine de Douvrend (76). En Nouvelle Aquitaine : l’abbaye de Châtres à Saint-Brice (16) ; la maison des moines de l’abbaye de Saint-Armand de Coly (24) : la chapelle Notre-Dame des Cyclistes à Labastide-d’Armagnac (40), le prieuré Saint-Étienne de Lagrange à Durance (47) ; l’église orthodoxe de Biarritz (64) et l’église Saint-Jacques à Châtellerault (86). En Occitanie : l’église Saint-Loup-de-Sens à Clermont-sur-Lauquet (11) ; la chapelle Saint-Pierre à Beaupuy (82). En Pays-de-Loire : le prieuré de la Jaillette à Segré-en Anjou Bleu (49). En Provence-Alpes-Côte-d’Azur : la cathédrale Notre-Dame du Bourguet à Forcalquier (04) ; l’église Saint-Martin à Villar d’Arène (05) ; la chapelle Notre-Dame de Pitié au Val (83) ; l’église Notre-Dame de Suzette (84).

À voir aussi : les richesses de Saint-Louis de Vincennes, église sélectionnée pour le Loto du Patrimoine
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]