Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une centaine de tombes profanée à Toulouse

Partager

Une centaine de tombes a été profanée dans la nuit de samedi à dimanche au cimetière Terre Cabade, à Toulouse (Haute-Garonne).

Un spectacle désolant. Une centaine de tombes a été profanée dans la nuit de samedi à dimanche au cimetière Terre Cabade, à Toulouse. Au petit matin, c’est le gardien qui, prenant son service, a constaté que des crucifix, des plaques, des colonnes et des vases avaient été projeté dans les allées. Une tombe a été éventrée.

« C’est véritablement indigne et nous allons porter plainte », a fait savoir Jean-Luc Moudenc, le maire de la ville, qui s’est rendu sur place. Des agents de la police technique et scientifique procédaient dimanche matin aux premières constatations dans le cimetière qui a été fermé au public. Aucune inscription n’a été découverte. Les services municipaux sont en train d’inventorier les tombes touchées pour prévenir les familles.

« Le droit de chacun à une sépulture décente »

« Comme de nombreux Toulousains, j’ai appris dimanche la profanation d’une centaine de tombes du cimetière de Terre-Cabade », a réagi dans un communiqué Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse. « Un certain nombre de ces tombes sont chrétiennes. La douleur est d’autant plus vive pour nous, que ces profanations se sont déroulées au moment où se terminait le temps pascal, celui où les chrétiens fêtent la mort et la Résurrection du Christ. » Se déclarant « particulièrement choqué et attristé », il a tenu à rappeler « le droit de chacun à une sépulture décente et le droit des vivants à pouvoir se recueillir sur leurs tombes ».

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]