Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Les anges gardiens du pèlerinage de Chartres existent, nous les avons rencontrés

Pèlerinage de Chartres 2016
Partager

Si pour certains, rendez-vous a été donné tôt ce samedi 8 juin sur le parvis de l’église Saint Sulpice, d’autres pèlerins, non marcheurs, s’apprêtent à vivre autrement la 37e édition du pèlerinage de Pentecôte de Paris à Chartres.

Tout le monde ne peut pas marcher mais tout le monde peut prier ! C’est pourquoi Notre-Dame de Chrétienté qui organise chaque année un pèlerinage de Pentecôte de Paris à Chartres a créé depuis une dizaine d’années le chapitre « Sainte Marthe et saint Siméon », regroupant les pèlerins non marcheurs, appelés les « Anges Gardiens », unis à la « colonne » par la prière et des retransmissions en direct. Ils sont 3.500, cette année, à vivre le pèlerinage à distance : parents de jeunes enfants, personnes malades, âgées, ou retenues par des obligations personnelles ou professionnelles, prisonniers, expatriés, ou encore des religieux implantés partout dans le monde. « Je cherchais comment me préparer à la fête de Pentecôte. Je réalise que je vais pouvoir vivre dans la prière, la communion et la charité un pèlerinage alors que physiquement je ne pourrai être présente ! Devoir d’état, d’une mère de famille, devoir de seconder mon époux et notre fils dans le travail de la ferme. Quelle grâce ! », témoignait une mère de famille lors du pèlerinage de 2016.

John Aron | John Aron ©Notre-Dame de Chrétienté
Pèlerinage de Chartres 2016

Concrètement, chaque « Ange Gardien » reçoit un livret qui leur permet de réciter la prière du pèlerinage, tous les jours, et de suivre les méditations du chapelet au même rythme que les marcheurs. Ils sont invités à prier aux intentions du pèlerinage et réciproquement, peuvent confier leurs intentions de prière à la colonne. Les sermons sont retransmis en direct, ainsi que la messe du lundi. Des enseignements, des mini-reportages et des photos sont postés régulièrement sur la page internet qui leur est dédiée.

La communion des saints en action

« Les Anges Gardiens sont ceux qui ne participent pas avec leurs pieds au pèlerinage, mais avec leur cœur, leurs prières, pour accompagner d’une manière invisible les pèlerins marcheurs », explique l’abbé Arnaud Evrat, aumônier des « Anges Gardiens ». Une véritable communion des saints, qui unit les marcheurs et les non marcheurs durant trois jours.

Lire aussi : La cathédrale de Chartres, Marie debout au milieu des blés

« Si un seul membre souffre, tous les membres partagent sa souffrance ; si un membre est à l’honneur, tous partagent sa joie. Or, vous êtes corps du Christ et, chacun pour votre part, vous êtes membres de ce corps », explique saint Paul aux Corinthiens (1 Co 12, 26-27). C’est sur cette conviction de ne faire qu’un seul corps que se fonde la communion des saints, et qui fait donc des « Anges Gardiens » de véritables pèlerins de Chartres.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]