Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconActualités
line break icon

Notre-Dame : députés et sénateurs ne parviennent pas à se mettre d'accord

NOTRE DAME DE PARIS

Anna & Michal I CC BY-SA 2.0

Caroline Becker - Publié le 05/06/19

Réunis mardi 4 juin dans les locaux de l’Assemblée nationale, la commission mixte paritaire (CMP) rassemblant des sénateurs et des députés a échoué à élaborer un texte commun sur le projet de loi pour la conservation et la restauration de Notre-Dame de Paris.

La commission d’entente entre les deux chambres aura duré moins d’une heure. La raison ? Le profond désaccord entre les députés et les sénateurs sur l’article 9 du projet de loi qui tend à habiliter le gouvernement à déroger à toutes les règles du patrimoine concernant la restauration de Notre-Dame.


NOTRE DAME

Lire aussi :
Les incertitudes qui pèsent encore sur la restauration de Notre-Dame de Paris

Une partie des députés a ainsi refusé de se rallier à la suppression de cet article par le Sénat. Un article pourtant jugé par beaucoup comme inutile et dangereux et qui avait d’ailleurs suscité l’émoi de nombreux spécialistes du patrimoine, ces derniers craignant que cette loi d’exception n’entrave la qualité du chantier.

Mme Catherine Morin-Desailly (UC – Seine-Maritime), présidente de la commission de la culture, de l’éducation et de la communication, a déploré, à l’issue de la réunion, que « soient ainsi balayées d’un revers de main l’ensemble des dispositions adoptées par le Sénat tendant à enrichir, à préciser et à sécuriser juridiquement les articles d’un projet de loi rédigé dans la précipitation ».


Notre Dame

Lire aussi :
Notre-Dame de Paris : les confidences de l’architecte en chef

Alain Schmitz (Yvelines – LR), rapporteur de ce projet de loi, s’est engagé quant à lui à « contrôler la nature et le périmètre des ordonnances prises par le Gouvernement dans le cadre du chantier de ce monument emblématique de notre patrimoine national classé par l’UNESCO » et à « vérifier qu’aucun euro dépensé par l’État en faveur de la restauration de Notre-Dame ne se fasse au détriment d’autres chantiers et d’autres monuments ».

Dans les semaines à venir, le projet de loi va donc retourner en seconde lecture à l’Assemblée nationale et au Sénat. Puis c’est le Palais Bourbon qui tranchera et aura le dernier mot.

En images : l'intérieur de Notre-Dame après l'incendie
Tags:
Notre Dame de Paris
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement