Aleteia logoAleteia logoAleteia
Mercredi 29 juin |
Aleteia logo
Perles du Web
separateurCreated with Sketch.

Slow and happy, pour le pape François voyager en voiture est « une grâce de Dieu »

pope-francis-car-switzerland.jpg

Pascal Deloche / Godong

Le pape François en juin 2018. (Image d'illustration)

Rachel Molinatti - publié le 03/06/19

Le pape François s'est rendu en Roumanie du 31 mai au 2 juin 2019. Ce voyage lui a permis d'aller à la rencontre des chrétiens du pays et de progresser sur la voie du dialogue œcuménique. Alors qu'il a dû changer de moyen de locomotion à la dernière minute, il a su en tirer le meilleur sans se départir de son habituelle bonne humeur.

Lors de son voyage apostolique en Roumanie, le pape François a dû traverser certaines parties du pays en voiture et non en hélicoptère, comme c’était initialement prévu, en raison d’intempéries. « À cause du climat, j’ai dû prendre la voiture hier pendant 2h40. Ça a été une grâce de Dieu », s’est-il exclamé. Sacré pape François, qui sait rebondir comme personne face aux imprévus et y voir l’œuvre de Dieu, même si cela lui fait « perdre du temps ».

« Je remercie aussi la pluie »

« J’ai vu un paysage très beau, comme je n’en avais jamais vu. J’ai traversé toute la Transylvanie et c’est d’une beauté, je n’avais jamais rien vu de ce genre ! Et aujourd’hui, pour aller à Blaj [à une soixantaine de kilomètres de Sibiu, où il avait été déposé en avion, ndlr.], la même chose. Une chose belle, belle, belle… Je remercie aussi la pluie qui m’a fait voyager ainsi et non dans l’hélicoptère, avoir un contact plus direct avec la réalité ». Il n’a jamais autant ressemblé à son saint patron…

À voir aussi : la magnifique collection de voitures des papes



Lire aussi :
Le pape demande pardon aux Roms « au nom de l’Eglise »

Tags:
Pape Françoisroumanievoyage
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement