Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En Bretagne, un hôte Airbnb vraiment pas comme les autres

© Pixabay
Photo d'illustration.
Partager

À presque 19 ans, Gabriel vient de se lancer dans un beau projet. Le jeune homme porteur de trisomie 21 vient d’ouvrir une chambre d’hôtes au sein du domicile familial dans laquelle il pourra accueillir les touristes de passage.

« Votre hôte principal sera Gab, 18 ans, avec une trisomie 21 ». Voilà une annonce Airbnb qui dénote des descriptifs habituels. Et pour cause. Depuis mai 2019, Gabriel, 18 ans, porteur de trisomie 21, s’est lancé dans une belle aventure : la gestion d’une chambre d’hôtes dans la presqu’île de Crozon (Finistère), un joli coin de Bretagne qui attire les âmes en quête de beauté sauvage. Ce projet, il le prépare depuis trois ans et le mène avec le soutien de son père, Philippe Gravier. « C’est en voyant ses compétences au rangement, à la propreté, ses aptitudes au respect des règles et des normes, son génie à repérer ce qui ne colle pas, sa prévenance à l’autre et son soin à bien faire que l’idée de tenir des chambres d’hôtes est venue », explique simplement son père qui est architecte. « Ce qui est proposé aux personnes handicapées, au mieux, c’est de servir. Là, il devient patron, créateur de start up… On le regarde différemment », poursuit-il.

Une « rencontre unique »

« La chambre de Gab » et la salle de bain attenante sont situées à l’intérieur de la maison familiale. Si Philippe s’occupe des réservations, c’est bien Gabriel qui reçoit les clients, leur apporte le petit déjeuner, gère le linge et nettoie les lieux. Il a même pris des cours de ménage et suivi une formation sur l’hygiène pour mener à bien son projet. Les premiers visiteurs, arrivés au mois de mai, ont été touchés par l’accueil du jeune homme, comme en témoigne Josette, qui vante sur le site sa « belle expérience » et sa « rencontre unique avec Gab ».

À découvrir aussi : Quand handicap et travail font des étincelles
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]