Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Quand François rencontre Raoni

© AFP PHOTO / VATICAN MEDIA
Partager
Lors d’une rencontre au Vatican lundi 27 mai 2019, le pape François et le chef indigène Raoni se sont embrassés comme de vieux amis. Le légendaire chef indigène, qui vit au Brésil dans la forêt amazonienne, fait en effet une tournée de trois semaines en Europe afin de sensibiliser l’opinion aux dangers liés à la déforestation et de tenter de récolter un million d’euros pour la protection de la réserve de Xingu (Brésil).

Quelques jours avant sa rencontre avec le souverain pontife, le chef indigène avait foulé le tapis rouge de la Croisette. Cette rencontre entre les deux hommes s’inscrit dans un contexte particulier puisqu’un Synode sur l’Amazonie se tiendra au Vatican en octobre prochain. Par cette rencontre, le Pape argentin a souhaité affirmer à nouveau « son attention à l’égard des peuples et de l’environnement amazoniens et son engagement en faveur de la sauvegarde de la maison commune », a expliqué le Saint-Siège. En janvier 2018, le successeur de Pierre s’était rendu à Puerto Maldonado où il avait rencontré des autochtones d’Amazonie. La forêt du même nom héberge près de trois millions d’indigènes et représente 43% de la superficie de l’Amérique du sud.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]