Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

En Italie, le sanctuaire qui place vos pas dans ceux des plus grands missionnaires

dôme église du Gésù
Dôme de l'église du Gésù à Rome.
Partager

Saint Ignace, saint François-Xavier, saint Francesco Borgia... parmi ces saints jésuites, certains sont allés au bout du monde et une église de Rome renferment leurs reliques : la Chiesa del Gesù.

En ouvrant deux placards de la sacristie de la Chiesa del Gesù, un trésor inestimable pourrait s’offrir à vous. En effet, ils contiennent les reliques de saints et bienheureux incontournables de la Compagnie de Jésus. Jugez plutôt. Les reliques d’un saint méconnu mais à la vie étonnante s’y trouvent : celles de saint Francesco Borgia. Grand prince avant de devenir simple religieux, notre héros accumule les titres : duc de Gandi, grand d’Espagne et même vice-roi de Catalogne. Que s’est-il passé pour que cet homme quitte le faste et la gloire de la cour pour faire finalement vœux de pauvreté, d’obéissance et de chasteté ?

« Plus jamais je ne servirai un seigneur mortel »

Lors de la mort de la splendide impératrice Isabelle, dont la beauté mais aussi la hauteur morale forçaient l’admiration de tous, le courtisan se serait converti. Chargé de reconnaître la dépouille, devant ce beau visage déjà en voie de décomposition, Francesco Borgia se serait exclamé : « Plus jamais je ne servirai un seigneur mortel. » Il deviendra ainsi jésuite puis supérieur général de la congrégation. Il sera à l’origine de l’expansion de l’ordre et contribuera surtout à la multiplication des missions outre-mer : en Amérique espagnole, à Cuba, au Mexique, au Pérou, mais aussi aux Indes Orientales ou encore au Japon.

statue de saint ignace de Loyola
© Wikimedia commons - Marie-Lan Nguyen
Chapelle de saint Ignace de Loyola, église du Gesu, Rome.

Deux très grands saints et bien célèbres jésuites sont aussi à l’honneur. Saint Ignace et saint François-Xavier ont leur chapelle dédiée où leurs restes sont précieusement conservés et dévotement vénérés. D’ailleurs, la relique conservée de saint François-Xavier est plutôt inattendue, il s’agit de son bras droit. L’apôtre des Indes, ainsi appelé en raison du grand succès de ses missions en Inde et en extrême Orient, était un missionnaire acharné. Tenace et infatigable, grâce à son titre de nonce apostolique, il visita la côte de l’archipel des Comores, puis Ceylan, Malacca et les îles Moluques. Là, il fonde trois missions avant de retourner à Malacca où il rencontre des japonais. Ni une ni deux, il se rend au Japon et y baptise dit-on un millier de personnes. Loin de s’arrêter là, il rêve de partir en Chine. Un périple contrarié puisqu’il mourra en chemin.

Un ordre véritablement missionnaire

En l’église du Gesù est aussi vénéré le célèbre fondateur des jésuites, saint Ignace. S’il est connu pour ces exercices spirituels, propices au discernement vocationnel, on lui doit aussi d’avoir fait de la Compagnie de Jésus un ordre véritablement missionnaire, envoyant des prêtres sur tous les continents. Il orienta l’œuvre missionnaire en particulier vers les Indes orientales, l’Afrique mais aussi les colonies portugaises d’Amérique du Sud. En parallèle, saint Ignace a aussi envoyé ses compagnons en Europe pour créer un réseau d’écoles, de collèges et de séminaires. Autant d’exemples missionnaires qui invitent à faire un détour par la Chiesa del Gesù quand un pèlerin se trouve à Rome.

Prenez part à la mission d’évangélisation avec les OPM

6 façons de trouver le but à sa vie selon saint Ignace de Loyola :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]