Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconSpiritualité
line break icon

Pour le pape François, aucun chrétien n'est exempté du mal

Antoine Mekary | ALETEIA | I.Media

I.Media - Publié le 15/05/19

Personne ne peut dire qu'il ”n'est pas tenté” par le mal, a affirmé le pape François lors de l'audience générale sur la place Saint-Pierre au Vatican le 15 mai 2019. Avec cette catéchèse, le Souverain pontife a terminé son enseignement sur le 'Notre Père'.

Le chef de l’Eglise catholique a débuté sa catéchèse, s’attachant à commenter la dernière invocation du ‘Notre Père’ : ‘délivrez-nous du mal’. Au travers de Son dernier cri sur la croix, le Christ prend sur Lui toutes les expériences de mal ”les plus diverses” : deuils, souffrances, maladies ou encore esclavage. Malgré le pouvoir du mal, le chrétien sait donc que le Seigneur vient à son aide, Lui qui n’a jamais succombé à ses illusions.


general audience

Lire aussi :
Ce que le pape François dit de la nouvelle traduction du Notre-Père

La prière du ‘Notre Père’, a estimé le pape, prend en compte la réalité de l’homme,”chargée de difficultés”. Il existe en chaque individu indiscutablement un mal ”mysterieux”, qui n’est ”certainement pas” l’œuvre de Dieu. Selon le Souverain pontife, ”personne parmi nous ne peut dire qu’il est exempt du mal” ou qu’il n’est ”pas tenté”. ”Nous savons tous ce qu’est la tentation”, a-t-il spontanément déclaré.

Une prière ”filiale”, pas ”enfantine”.

C’est pourquoi, pour recevoir ”la paix”, tous les fidèles sont donc appelés à demander au Seigneur de les libérer du mal, “ce lion furieux”. Cette dernière invocation du ‘Notre Père’, a insisté le pape, doit se faire plus pressante tout particulièrement lorsque la présence du malin se fait sentir. Car par sa lutte, le Seigneur a véritablement promis le salut. Le ‘Notre Père’ demeure donc une prière ”filiale” et non une prière ”enfantine”.

Avant sa catéchèse, comme à l’accoutumée, le pape François est arrivé sur la place Saint-Pierre dans sa papamobile. Cette fois-ci, l’accompagnaient huit enfants fraîchement débarqués sur le sol italien. Selon Alessandro Gisotti, directeur ad interim du bureau de presse du Saint-Siège, ils sont arrivés le 29 avril dernier, par l’intermédiaire d’un corridor humanitaire entre la Libye et l’Italie. CG

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
Audience généralenotre perePape François
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement