Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Insolite : huit enfants accompagnent François dans sa papamobile

Capture d'écran Vatican News
Partager

Une compagnie peu habituelle a embarqué dans la papamobile du pape François en entrant sur la place Saint-Pierre pour l'audience générale du mercredi, le 15 mai 2019. Aux côtés du pontife romain, tous pouvaient remarquer huit petits enfants, de différentes nationalités.

Avec leurs casquettes vissées sur la tête et leurs t-shirts estampillés « Accueillir, protéger, promouvoir et intégrer » – les quatre fameux maîtres-mots du pape François à l’égard des migrants, personne ne pouvait les manquer. Ces petits enfants se sont pris, tout sourire, au jeu des salutations et des ovations de la foule, imitant le chef de l’Église catholique bénissant les fidèles.

Ces enfants de différentes nationalités, en réalité, ont récemment débarqué sur le sol italien, depuis la Libye, a expliqué le porte-parole du Vatican, Alessandro Gisotti. Depuis leur débarquement le 29 avril dernier sur la Péninsule italienne, ils ont été hébergés avec leurs familles au centre Mondo Migliore (un monde meilleur, en italien) dans la ville de Rocca di Papa, une commune du sud-est de Rome, aux alentours de Castel Gandolfo.

Originaires de la Syrie, du Nigeria ou encore du Congo, ils ont rejoint l’Europe par l’intermédiaire d’un corridor humanitaire mis en place ces derniers mois. Il permet aux enfants, mais également aux femmes, aux personnes âgées ou aux malades de quitter les centres de rétention libyens.

La préoccupation du pape François

Le Souverain pontife avait invité les fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre pour la prière du Regina Cœli, le 28 avril dernier, à prier pour les réfugiés qui se trouvent dans les centres de détentions en Libye. Ils sont des milliers à être retenus dans ces camps, parfois harcelés par différents groupes armés.

Lors de sa prise de parole, après cette prière mariale, le successeur de Pierre avait alors appelé à l’évacuation des femmes, des enfants et des malades à travers des corridors humanitaires. La situation, déjà très grave dans ce pays, s’était-il alarmé, s’est encore empirée en raison des conflits en cours.

En images : quand un enfant trouble une audience du pape François
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]