Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Dimanche 01 novembre |
Tous les saints
home iconTribunes
line break icon

La mort annoncée de Vincent Lambert

FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Xavier Mirabel - Publié le 14/05/19

Le médecin traitant de Vincent Lambert a annoncé son intention de mettre fin à son alimentation sans attendre l’avis du Comité de l’ONU saisi par ses parents. L’inquiétude est grande chez les familles de personnes handicapées en état pauci-relationnel.

Les deux dernières semaines, nous avons parlé de Vincent Lambert. J’étais donc résolu à aborder un autre sujet. Mais voilà qu’en raison de l’actualité, il faut y revenir. En effet, alors que le recours fait par les parents envers le Comité international de protection des droits des personnes handicapées de l’ONU (CIDPH) semblait pouvoir donner un nouveau répit, le Dr Sanchez du CHU de Reims a annoncé vendredi 10 mai, par un courrier aux parents de Vincent Lambert, qu’il mettrait en œuvre l’arrêt de l’alimentation et de l’hydratation, et qu’il assortirait cette mesure d’une « sédation profonde et continue ».

Une grande violence

La sécurité au CHU de Reims semble avoir été renforcée, probablement dans la crainte de manifestations dans les locaux du centre hospitalier. Rappelons que depuis plusieurs années, Vincent est enfermé à clef dans sa chambre et que ses parents doivent montrer leurs papiers d’identité à chaque visite, une mesure vexatoire dont on comprend mal l’intérêt.


VIVIANE LAMBERT

Lire aussi :
Vincent Lambert aura-t-il le droit de se réveiller ?

Le lobby de l’euthanasie se réjouit par la voix du président de l’ADMD. Car si cette décision est mise en œuvre, la situation clinique à laquelle elle conduira risque bien d’être d’une grande violence. Ce qui pourra être utilisé comme un levier pour justifier la piqûre létale qui apparaîtra moins violente, plus humaine que la mort par dénutrition et déshydratation.

La grandeur de l’humanité

Mgr Éric de Moulins-Beaufort, archevêque de Reims, et Mgr Bruno Feillet, son évêque auxiliaire, ont publié une remarquable déclaration, visible sur le site de la Conférence des évêques de France, rappelant que « la grandeur de l’humanité consiste à considérer comme inaliénable et inviolable la dignité de ses membres, surtout des plus fragiles ». Dans le même texte, s’ils rendent hommage aux soignants, ils s’étonnent que Vincent Lambert « n’ait pas été transféré dans une unité spécialisée dans l’accompagnement des patients en état végétatif ou pauci-relationnel ».


PATIENT HOSPITAL

Lire aussi :
La condamnation anticipée du « patient remarquable »

On craint donc que l’issue finale soit maintenant très proche pour Vincent Lambert[1]. Une mort voulue, un geste que certains voudraient justifier « par compassion ». Une compassion de sinistre mémoire. Quant aux 1.700 personnes se trouvant dans une situation similaire à celle de Vincent Lambert… on imagine l’effarement de leurs familles et de leurs soignants.

Tribune publiée en partenariat avec RCF Nord-de-France.

[1] Les avocats des parents de Vincent Lambert ont annoncé lundi 12 mai avoir saisi le Défenseur des droits (Ndlr).

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Tags:
euthanasiehandicapVincent Lambert
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Domitille Farret d'Astiès
Elles ont appris à les aimer : ces ...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : plus de messes après la Touss...
Agnès Pinard Legry
Reconfinement : ce que les évêques ont demand...
NIEMOWLĘ
Mathilde de Robien
Ces prénoms féminins qui portent en eux le sc...
NICE
Agnès Pinard Legry
Qui sont les trois victimes de l'attentat de ...
ATTENTAT EGLISE DE NICE
La rédaction d'Aleteia
En images : le récit d'une terrible journée
Mathilde de Robien
L'attestation pour se rendre à la messe de la...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement