Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Dans les moments où vous avez du mal à aimer Jésus, dites cette prière

MODLITWA Z RODZICAMI
Shutterstock
Partager

Même si c’est difficile à admettre, nous n’avons pas toujours le désir d’aimer Jésus ou de nous laisser inonder par son amour.

Jésus est une source inépuisable d’amour. De fait, il est Amour, et il a montré l’étendue de cet amour en sacrifiant sa vie pour nous le Vendredi saint. Or nous n’arrivons pas toujours à aimer Jésus en retour. Parfois, il nous est même difficile d’accepter l’amour de Jésus dans nos cœurs. Le plus souvent, c’est le péché et les plaisirs illusoires qu’il suscite qui détournent nos cœurs de l’amour de Dieu. D’autres fois, nous nous sentons indignes de cet amour, ce qui peut nous plonger dans un grand désespoir.

Dans ces cas-là, la meilleure solution est de demander à Jésus la grâce de L’aimer, à l’image du père dont le fils fut guéri par Jésus et qui s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon manque de foi ! » (Mc 9, 24). Pour nous aider à demander cette grâce au Seigneur, voici une prière de saint Alphonse de Liguori (1696-1787), docteur de l’Église et fondateur de la congrégation des Rédemptoristes.

Ô mon Jésus crucifié, je vous crois et je vous proclame le vrai Fils de Dieu et mon Sauveur. Je vous adore du plus profond de mon néant et je vous remercie d’être mort pour moi afin de m’obtenir la vie et la grâce de Dieu. Mon bien-aimé Rédempteur, c’est à vous que je dois entièrement mon salut.
C’est par vous que jusqu’à présent j’ai été préservé de l’Enfer. C’est par vous que j’ai reçu le pardon de mes péchés. Mais, ingrat que je suis, au lieu de vous aimer, j’ai recommencé à vous offenser.

Si par le passé je ne vous ai pas aimé, maintenant je vous aime et je ne désire rien d’autre que de vous aimer de tout mon cœur. Mais sans votre secours je ne peux rien.

Puisque vous m’ordonnez de vous aimer, donnez-moi la force nécessaire pour observer ce doux et agréable commandement. Vous avez promis d’accorder tout ce qui vous est demandé.

Faites donc que je vous aime de tout mon cœur, que je vous aime pour toujours, et que je vous demande toujours la grâce de vous aimer en cette vie. Si je vis ainsi sans cesse en vous aimant et
si je meurs dans votre amour, viendra le jour où je vous aimerai de toutes mes forces dans le ciel pour ne plus cesser de vous aimer durant toute l’éternité.

Ô Marie, mère du bel amour, mon avocate et mon refuge, vous qui êtes la créature la plus aimable, la plus aimée de Dieu et la plus aimante, et qui ne désirez que de le voir aimé de tous, pour l’ amour que vous portez à Jésus Christ, priez pour moi, et obtenez-moi la grâce de l’ aimer toujours et de tout
mon cœur. C’est à vous que je la demande et c’est de vous que je l’espère.

Amen.

Quand les saints nous expliquent l'importance de la prière :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]