Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Sri Lanka : les fidèles pourront assister à la messe dimanche

Partager

Les catholiques du Sri Lanka pourront de nouveau assister aux offices religieux dimanche 13 mai, quatre semaines après les sanglants attentats qui ont frappé plusieurs églises du pays. L’archevêque de Colombo, Mgr Malcom Ranjit, a annoncé non seulement la réouverture des églises de Colombo mais aussi celle des écoles catholiques.

Après avoir consulté l’ensemble des douze évêques du pays ainsi que le président Maithripala Sirisena, l’archevêque de Colombo, Mgr Malcom Ranjit, a indiqué jeudi 9 mai, lors d’une conférence de presse, que les offices religieux pourront reprendre dimanche. Plus aucun office religieux n’a été célébré en public au Sri Lanka depuis les attaques de Pâques qui ont fait 258 morts et 500 blessés.

Lire aussi : Attentats au Sri Lanka : Ramesh Raju, l’homme qui a sauvé 600 personnes

Ces attaques, sans précédents, revendiquées par des terroristes islamistes ont horrifié le pays entier ainsi que la communauté internationale. Par mesure de sécurité, les églises étaient restées fermées. Le 3 mai dernier, l’Église Sri Lankaise avait déjà renoncé à autoriser les célébrations à la suite de nouvelles menaces terroristes. La télévision nationale avait toutefois retransmis en direct la célébration eucharistique présidée par l’archevêque de Colombo

Lire aussi : Attentats au Sri Lanka : « En tant que croyants, nous sommes bouleversés »

Le 9 mai dans la soirée, Mgr Malcom Ranjit a célébré une messe publique en plein air à proximité de l’église de Saint-Sébastien de Negombo dans le nord de la capitale. Cette célébration publique était la première depuis les attentats. Le lieu est hautement symbolique, le 21 avril, jour de la « Pâques sanglante », plusieurs bombes avaient explosées au sein même du sanctuaire faisant plus d’une centaine de mort.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]