Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 26 novembre |
Saint Innocent d'Irkoutsk
home iconAu quotidien
line break icon

L’École du service à la personne, un lycée pour apprendre à prendre soin de l’autre

MICHEL_RICHARD | MICHEL_RICHARD

L'Ecole du service à la personne

Mathilde de Robien - Publié le 10/05/19

Lycée professionnel de la Seconde à la Terminale, préparant des jeunes filles au bac ASSP (Accompagnement, Soins, Services à la Personne), l’École du Service à la Personne, située à La Garenne-Colombes, dans les Hauts de Seine, offre une formation de qualité à toutes celles qui aiment prendre soin des autres et cherchent à donner du sens à leur travail.

« Depuis toute petite, j’aime énormément aider, quand quelqu’un ne va pas bien, j’ai besoin de l’aider, pour moi, c’est comme une évidence : aider les autres, c’est le but de ma vie », confie Armelle, 17 ans, élève de première à l’École du Service à la Personne. Alors qu’elle était admise en seconde générale, elle a choisi la filière professionnelle, plus concrète que le cursus classique, et surtout, plus en lien avec le désir qui l’anime depuis de nombreuses années. Lycée professionnel privé hors contrat situé à La Garenne-Colombes (92), l’École du Service à la Personne (ESP) forme des jeunes filles à des métiers des secteurs de la santé et du social. Après leur bac ASSP (Accompagnement, Soins, Services à la Personne), les élèves poursuivent leurs études dans différentes voies et deviennent infirmières, aides-soignantes, auxiliaires de puériculture, éducatrices spécialisées ou de jeunes enfants, assistantes sociales, etc… Structure à taille humaine, l’établissement compte trois classes de dix élèves chacune, dans un souci de personnalisation et de suivi.

« Le bac pro est une excellente formation »

Halte aux préjugés qui dénigrent parfois l’enseignement professionnel ! Celui-ci peut être une formation d’excellence pour des élèves avides de concret. « Le bac pro est une excellente formation », souligne Emmanuelle Vidal, directrice de l’ESP. « Il convient très bien à des élèves qui ont besoin de concret, besoin de donner du sens à leurs études, de mettre assez vite en pratique ce qu’ils ont appris en cours ». En effet, à l’ESP, les élèves font 25 semaines de stage réparties sur trois ans. Elles découvrent ainsi différents milieux professionnels : crèches, écoles maternelles, Ephad, foyers d’accueil médicalisés… et touchent tous les secteurs, aussi bien la petite enfance que le handicap ou les personnes âgées. En plus d’acquérir une véritable expérience, toutes ces périodes de stage permettent de mûrir et de construire un projet professionnel.

MICHEL_RICHARD | MICHEL_RICHARD
L'Ecole du service à la personne

Le service à la personne, des métiers qui ont du sens

Du concret, certes, mais aussi du sens ! Qu’y a-t-il en effet de plus épanouissant que de se savoir utile auprès de ses patients, mais aussi au sein de son équipe ? La directrice témoigne que lorsque ses jeunes élèves se rendent compte qu’elles sont prises au sérieux, qu’elles ont des responsabilités, qu’elles peuvent apporter leur aide, elles ressentent alors une grande joie. Et c’est justement ce que l’ESP cherche à transmettre : cette joie à se mettre au service de l’autre. En ce sens, l’enjeu de la formation est double : offrir à des jeunes filles les compétences nécessaires pour exercer un métier d’avenir qui les rend heureuses, et en même temps, adjoindre à des personnes non autonomes des soignantes ou des assistantes qui ont appris à respecter leur dignité.


ELDERLY,HANDS

Lire aussi :
Les métiers d’aide à domicile peinent à recruter

La dignité de la personne au cœur de l’enseignement

Faire prendre conscience aux élèves de la dignité de la personne humaine tient une place importante dans la formation inculquée à l’ESP. En terminale, vient en plus de la formation académique un cours d’anthropologie. Pour Emmanuelle Vidal, « il est important que nos élèves réfléchissent à ce qu’est une personne humaine, aussi bien pour elles-mêmes que pour les personnes dont elles vont s’occuper. Elles vont travailler avec des personnes en perte d’autonomie ou non autonomes, il est donc fondamental qu’elles ne perdent jamais de vue qu’elles ont en face d’elles une personne humaine avec toute la dignité que cela suppose. »

Les prochaines portes ouvertes de l’établissement se déroulent le mercredi 15 mai de 14h à 19h, puis le samedi 15 juin de 14h à 19h également.

MICHEL_RICHARD | MICHEL_RICHARD
L'Ecole du service à la personne

En partenariat avec

Tags:
Éducationemploiformation
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement