Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mardi 24 novembre |
Saints Martyrs du Vietnam
home iconActualités
line break icon

Deux commandos de la Marine nationale tués au Sahel

© Marine nationale

La rédaction d'Aleteia - Publié le 10/05/19

Les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont trouvé la mort dans la nuit du 9 au 10 mai. Membres des forces spéciales au Sahel, ils participaient à l'opération qui a permis de libérer quatre otages, dont deux Français.

Deux officiers mariniers des forces spéciales ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’une opération de libération d’otages au Burkina Faso. Les MT (comme « Maître », un grade de la Marine nationale) Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello faisaient partie du commando Hubert. Les hommages se sont multipliés. « J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches », a lancé le général François Lecointre, chef d’état-major des armées, saluant la « détermination héroïque » dont les deux militaires ont fait preuve. « J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches », a affirmé pour sa part l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine, sur la page Facebook de la marine nationale, tandis que Florence Parly, ministre des Armées, saluait dans un communiqué ces « héros qui ont donné leur vie pour sauver celle des autres ».

Les deux commando étaient expérimentés. Tous les deux étaient présents au Sahel depuis le 30 mars dernier. Né en 1986, Cédric de Pierrepont, qui cumulait quinze ans de service, était décoré entre autres de la Médaille d’or de la défense nationale « Nageur de combat – Missions d’opérations extérieures ». De cinq ans son cadet, Alain Bertoncello cumulait plus de 7 ans de service au sein de la Marine nationale. Il avait notamment reçu la Médaille d’argent de la Défense nationale. L’opération qui leur a coûté la vie a permis la libération de quatre otages dont deux Français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, qui avaient été enlevés le 1er mai dernier au Bénin. Depuis 2014, quelque 4.500 militaires français sont mobilisés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane.

« Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi au nord du Burkina Faso », a indiqué la présidence française dans un communiqué. Le chef de l’Etat présidera « en début de semaine prochaine » une cérémonie d’hommage national aux deux commandos marine. Vendredi, la classe politique était unanime pour rendre hommage à leur esprit de sacrifice et de courage.

L’Église propose une belle prière pour les soldats tués au combat, que l’on peut retrouver sur le site du diocèse aux Armées :

Seigneur, Dieu de bonté et de miséricorde,

qui nous avez envoyé votre Fils Jésus-Christ

pour nous apporter le Salut de la vie,

ayez pitié de tous nos frères,

que vous avez appelés à vous dans les circonstances tragiques de la guerre !

Nous vous prions pour ceux qui vous ont connu, aimé et servi :

donnez-leur ce que, dans toute la force de leur espérance chrétienne,

ils ont tant désiré durant leur séjour ici-bas.

Nous vous prions pour ceux qui ne vous ont point connu,

mais qui vous ont cherché toute leur vie dans,

l’inquiétude et l’angoisse de leur âme,

et qui ne vous ont trouvé que dans la mort.

Nous vous prions enfin pour ceux qui ne vous ont ni connu,

ni même cherché, et que, cependant, vous n’avez cessé d’aimer.

Ils vous ont quand même servi

en faisant loyalement et courageusement leur

devoir jusqu’à l’ultime sacrifice.

Ayez pitié, Seigneur, des uns et des autres !

Ils sont tous vos enfants.

Donnez-leur à tous la vie éternelle dans la lumière et la paix




Lire aussi :
La statue de Notre-Dame des forces spéciales s’apprête à partir au Mali

Tags:
burkina fasoFrancemilitaire
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
Solenn Varennes
Créations originales et grands classiques, no...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
La rédaction d'Aleteia
L'ultime enregistrement de Michael Lonsdale s...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement