Aleteia logoAleteia logoAleteia
Dimanche 04 décembre |
Sainte Barbe
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

Deux commandos de la Marine nationale tués au Sahel

Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello

© Marine nationale

La rédaction d'Aleteia - publié le 10/05/19

Les maîtres Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello ont trouvé la mort dans la nuit du 9 au 10 mai. Membres des forces spéciales au Sahel, ils participaient à l'opération qui a permis de libérer quatre otages, dont deux Français.

Deux officiers mariniers des forces spéciales ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors d’une opération de libération d’otages au Burkina Faso. Les MT (comme « Maître », un grade de la Marine nationale) Cédric de Pierrepont et Alain Bertoncello faisaient partie du commando Hubert. Les hommages se sont multipliés. « J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches », a lancé le général François Lecointre, chef d’état-major des armées, saluant la « détermination héroïque » dont les deux militaires ont fait preuve. « J’admire leur courage, je partage la peine de leurs familles et de leurs proches », a affirmé pour sa part l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine, sur la page Facebook de la marine nationale, tandis que Florence Parly, ministre des Armées, saluait dans un communiqué ces « héros qui ont donné leur vie pour sauver celle des autres ».

Les deux commando étaient expérimentés. Tous les deux étaient présents au Sahel depuis le 30 mars dernier. Né en 1986, Cédric de Pierrepont, qui cumulait quinze ans de service, était décoré entre autres de la Médaille d’or de la défense nationale « Nageur de combat – Missions d’opérations extérieures ». De cinq ans son cadet, Alain Bertoncello cumulait plus de 7 ans de service au sein de la Marine nationale. Il avait notamment reçu la Médaille d’argent de la Défense nationale. L’opération qui leur a coûté la vie a permis la libération de quatre otages dont deux Français, Patrick Picque et Laurent Lassimouillas, qui avaient été enlevés le 1er mai dernier au Bénin. Depuis 2014, quelque 4.500 militaires français sont mobilisés au Sahel dans le cadre de l’opération Barkhane.

« Cette libération a pu être obtenue grâce à une opération militaire conduite par les forces françaises dans la nuit de jeudi à vendredi au nord du Burkina Faso », a indiqué la présidence française dans un communiqué. Le chef de l’Etat présidera « en début de semaine prochaine » une cérémonie d’hommage national aux deux commandos marine. Vendredi, la classe politique était unanime pour rendre hommage à leur esprit de sacrifice et de courage.

L’Église propose une belle prière pour les soldats tués au combat, que l’on peut retrouver sur le site du diocèse aux Armées :

Seigneur, Dieu de bonté et de miséricorde, qui nous avez envoyé votre Fils Jésus-Christ pour nous apporter le Salut de la vie, ayez pitié de tous nos frères, que vous avez appelés à vous dans les circonstances tragiques de la guerre ! Nous vous prions pour ceux qui vous ont connu, aimé et servi : donnez-leur ce que, dans toute la force de leur espérance chrétienne, ils ont tant désiré durant leur séjour ici-bas. Nous vous prions pour ceux qui ne vous ont point connu, mais qui vous ont cherché toute leur vie dans, l’inquiétude et l’angoisse de leur âme, et qui ne vous ont trouvé que dans la mort. Nous vous prions enfin pour ceux qui ne vous ont ni connu, ni même cherché, et que, cependant, vous n’avez cessé d’aimer. Ils vous ont quand même servi en faisant loyalement et courageusement leur devoir jusqu’à l’ultime sacrifice. Ayez pitié, Seigneur, des uns et des autres ! Ils sont tous vos enfants. Donnez-leur à tous la vie éternelle dans la lumière et la paix



Lire aussi :
La statue de Notre-Dame des forces spéciales s’apprête à partir au Mali

Tags:
burkina fasoFrancemilitaire
Soutenez l’aventure missionnaire qu’est Aleteia !

Vous n’avez jamais fait un don à Aleteia ?  De grâce, faites-le, maintenant.

Aleteia se doit d’être gratuit : les missionnaires ne font pas payer l’évangélisation qu’ils apportent. Grâce à cette gratuité, chaque mois 10 à 20 millions d’hommes et de femmes - majoritairement des jeunes -, visitent la cathédrale virtuelle qu’est Aleteia. Mais vous le savez, si l’entrée de nos églises n’est pas payante, c’est parce que les fidèles y donnent à la quête.

L’évangélisation de l’univers Internet est le défi crucial de l’annonce de l’Évangile en notre temps. Et voici que Aleteia - de loin le premier site Internet catholique au monde -, voici que, Dieu aidant, Aleteia excelle à remplir cette mission. Mais, problème, seuls 2% de ses lecteurs fidèles donnent au moment de la quête…

Vous aimez Aleteia ? Vous voulez être de l’aventure missionnaire qu’est Aleteia ?

Alors, sans attendre, aujourd’hui même, donnez !

*avec déduction fiscale
FR_Donation_banner.gif
Le coin prière
La fête du jour








Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement