Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une étude avance que les chrétiens seraient près de subir un « génocide »

CHRISTIAN PERSECUTION
Partager

Selon un rapport rédigé par Philip Mounstephen, l'évêque anglican de Truro (Royaume-Uni) et publié le 2 mai 2019, la religion chrétienne serait de loin la plus persécutée dans le monde puisque les chrétiens représenteraient 80% des croyants persécutés en raison de leur foi.

« On estime qu’un tiers de la population mondiale souffre d’une forme de persécution religieuse, les chrétiens étant le groupe le plus persécuté ». C’est ce que révèle la première version d’un rapport indépendant sur la persécution des chrétiens publiée le 2 mai dernier. Commandé par Jeremy Hunt, secrétaire d’État des Affaires étrangères au Royaume-Uni, sa rédaction a été dirigée par Philip Mounstephen, l’évêque anglican de Truro (Royaume-Uni). Et s’il ne s’agit que d’une version provisoire, elle met déjà le doigt sur des points fondamentaux. L’étude révèle que « la persécution fondée sur la foi religieuse est un phénomène mondial qui prend de l’ampleur et de l’intensité » et qui « pèse sur les sociétés du monde entier ». Selon le think thank américain Pew Research Center, en 2016, les chrétiens étaient ciblés dans 144 pays alors qu’ils ne l’étaient que dans 125 en 2015. Un chiffre à la hausse. Le niveau et la nature des persécutions à l’encontre des populations chrétiennes seraient même « sur le point de correspondre à la définition internationale du génocide, selon celle adoptée par l’ONU ».

« Supprimer toutes les preuves de la présence chrétienne »

Les persécutions touchent de nombreux pays comme ceux du Moyen-Orient mais aussi l’Inde, le Myanmar, l’Ouzbékistan. Au total, « environ 245 millions de chrétiens vivant dans les 50 plus grands pays » souffriraient « de persécution ou pire ». Si les types de persécutions sont variés — retrait des croix, destruction de bâtiments et de symboles de l’Église, meurtre et enlèvement de membres du clergé, emprisonnement, interdiction de se réunir entre chrétiens, déni du droit d’inhumation — ces actes manifestent « l’intention de supprimer toutes les preuves de la présence chrétienne », en particulier en Syrie, en Irak, en Égypte, au nord-est du Nigeria et aux Philippines où sévissent des groupes extrémistes.

Nombre de ces actes ont pour conséquence l’exode des populations chrétiennes. Selon le rapport, « le christianisme risque maintenant d’être anéanti dans les régions du Moyen-Orient où ses racines remontent le plus loin ». Chiffres à l’appui : en Syrie, la population chrétienne est passée de 1,7 million en 2011 à moins de 450.000 tandis qu’en Irak, on est passé de 1,5 million de chrétiens avant 2003 à moins de 120.000 selon les dernières recensions. « Le christianisme risque de disparaître, ce qui représente un revers considérable pour la pluralité dans la région », indique le texte. L’étude se poursuivra au cours des deux prochains mois pour un rapport final publié au cours de l’été.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]