Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Le monde a besoin d’évangélisateurs « passionnés et créatifs »

Pope Audience
Partager

Le pape François a profité de l’audience générale du 8 mai 2019 pour revenir sur son voyage du 5 au 7 mai en Bulgarie et Macédoine du Nord. Il a notamment salué un « pas en avant » dans le dialogue avec l’Église orthodoxe bulgare.

Devant les milliers de pèlerins réunis mercredi 8 mai sur la place Saint-Pierre au Vatican, le souverain pontife a confié avoir suivi en Bulgarie l’exemple de « bienveillance et charité pastorale » donné par Jean XXIII lorsque celui-ci avait été envoyé dans ce pays en 1925 comme délégué apostolique. En Bulgarie, l’actuel évêque de Rome a ainsi pu inviter les habitants à marcher sur le chemin de la fraternité.

En particulier, un « pas en avant » a été accompli par la rencontre avec le patriarche orthodoxe du pays et le synode de l’Église orthodoxe bulgare. Les chrétiens doivent être « signe et instrument d’unité », a insisté le Pape demandant de considérer plutôt ce qui unit que ce qui divise. Par ailleurs, le pape argentin a évoqué les saints Cyrille et Méthode, évangélisateurs de cette région. Le monde a besoin d’évangélisateurs « passionnés et créatifs » à leur image, a exhorté le successeur de Pierre, afin d’annoncer la Bonne Nouvelle et « d’irriguer de nouveau les terres dont les anciennes racines chrétiennes se sont asséchées ».

Le « grand cœur » des Macédoniens

En Macédoine du Nord, a poursuivi le pape François, le voyage a été placé sous la « forte présence spirituelle » de sainte Mère Teresa, native de Skopje, capitale du pays et seule ville visitée au cours de ce déplacement. Pour lui, la sainte « menue mais pleine de force » grâce à l’Esprit saint est un symbole de la communauté catholique macédonienne : petite mais « maison accueillante » grâce au Christ. Le pontife a ainsi confié avoir rappelé aux consacrés du pays « qu’un peu de levain peut faire grandir toute la pâte ».

De plus, le chef de l’Église catholique a expliqué avoir profité de son déplacement à Skopje pour saluer la « traditionnelle capacité d’accueil » des Macédoniens, nonobstant les appartenances ethniques ou religieuses. Cela s’est selon lui particulièrement manifesté lors de la période « critique » de 2015-2016, quand le pays s’est engagé pour « accueillir et secourir » de nombreux migrants. Les Macédoniens « ont un grand cœur, les migrants créaient des problèmes pour eux, mais ils les accueillaient, les aimaient et résolvaient les problèmes », a improvisé le Pape demandant d’applaudir ce peuple.

Enfin, à Skopke le successeur de Pierre a pu inviter les jeunes du pays — chrétiens ou non — à s’ouvrir à de « grands horizons » mais sans perdre leurs racines. Pour cela, il leur a conseillé de « rêver en grand » et de se « mettre en jeu » à l’image de Mère Teresa.

« Que Jean Vanier reste un exemple pour nous tous »

Après ce retour sur son voyage, le pape François a salué les pèlerins présents pour l’audience. En s’adressant aux francophones, il a longuement salué la figure de Jean Vanier, « un grand homme d’Église » décédé le 7 mai. Le fondateur de L’Arche, a évoqué l’évêque de Rome, a œuvré pour les « plus rejetés » et « pour ceux qui dans le ventre de la maman étaient condamnés à mort » afin qu’ils puissent naître malgré tout. « Que Jean Vanier reste un exemple pour nous tous, il nous aide depuis le ciel », a lancé le souverain pontife.

En images : 12 phrases inspirantes de Jean Vanier
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]