Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

« Je suis passée du mépris à la fierté, du déni à la vie »

© Klára Kalinorá
Partager

"Ce n’est pas le livre d’une femme battue, démolie par la vie, c’est le livre de mes victoires", confie Emmanuelle Dupré, auteur d’un recueil de poésie intitulé "Tiré des sables" (2019). Pour Aleteia, cette mère courage raconte sa renaissance après plusieurs années à subir des violences conjugales et évoque en quoi l’écriture a été pour elle synonyme de thérapie.

Elle nous reçoit dans son appartement aux teintes douces et à la décoration résolument féminine. Guirlandes lumineuses et plantes vertes côtoient les jeux d’enfant, conférant à la pièce ensoleillée une certaine joie de vivre, un havre de paix enfin retrouvée. Rien de ses jolis yeux verts pétillants ne laisse percevoir les blessures du passé.

Et pourtant, celle qui « a de l’entraînement » — ce qui signifie « avoir un cursus de normalité différent, puisque lorsque l’on vit des choses anormales, elles nous semblent normales » — a toujours grandi « dans un bain d’adversité ». Enlevée de chez ses parents et placée à l’âge de 16 ans, sa résilience lui a permis de supporter les violences conjugales. Catholique, elle voulait croire en son mariage et y rester fidèle. Mais la menace d’un placement judiciaire de sa fille aurait été une douleur bien plus insurmontable, et réveille son instinct de survie, lui donnant la force et le courage de partir. Enceinte de huit mois, elle et son aînée sont accueillies par Le Bercail, une résidence sociale mère-enfants des Apprentis d’Auteuil à Chartres. Non loin de la cathédrale Notre-Dame, Emmanuelle va apprendre à se reconstruire intérieurement et élever Marie-Félicie et Raphaëlle dans un climat bienveillant.

L’écriture pour remède

Alors qu’on lui demande de témoigner de son histoire, Emmanuelle découvre le plaisir de l’écriture qu’elle qualifie de « renaissance ». Celle qui, son bac d’Arts Appliqués en poche, se destinait à « créer quelque chose de beau », publie son premier recueil de poèmes et réflexions autobiographiques : Tiré des Sables. « Rapidement l’écriture m’a donné le souffle nécessaire pour exprimer la puissance de mon bonheur, en dépit des brûlures d’une réalité implacable ».

© Jessica Honnay

Aujourd’hui assistante de vie scolaire, Emmanuelle doit encore se serrer la ceinture pour élever ses deux filles mais elle n’a jamais été aussi heureuse. « Ma vie n’est pas un conte de fée mais elle a comme une jubilation. Je suis passée du mépris à la fierté, du déni à la vie ». Enfin elle s’accomplit dans son désir de créativité, sa parole se libère et elle ne souffre plus. Elle rend grâce et nous partage avec sensibilité ses émotions, ses doutes, ses difficultés, sa foi mais aussi toutes ses petites victoires du quotidien. Ce voyage émouvant nous plonge dans les profondeurs de l’âme féminine.

Tiré des Sables, par Emmanuelle Dupré, mars 2019, 10 euros. (Vendu en autoedition)

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]