Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!
Aleteia

Asia Bibi a quitté le Pakistan et aurait retrouvé sa famille au Canada

ASIA BIBI
Fair Use
Partager

Asia Bibi a finalement quitté le Pakistan et aurait retrouvé sa famille, semble-t-il au Canada, a-t-on appris le 8 mai. La chrétienne avait été définitivement acquitté d’une condamnation à mort pour blasphème il y a plus de six mois.

Ce sont plusieurs médias pakistanais qui ont révélé l’heureuse nouvelle. Asia Bibi a quitté le Pakistan pour une destination inconnue. Si Theresa May, la Première ministre britannique, semble suggérer qu’elle a gagné le Canada où se trouvent ses filles, le Premier ministre Justin Trudeau s’est refusé à « confirmer quoi que ce soit pour des raisons de vie privée et de sécurité ». L’avocat d’Asia Bibi, tout en admettant ne pas lui avoir parlé directement, a indiqué qu’elle était bien au Canada et plusieurs sources anonymes des grandes agences, qu’elles soient pakistanaises ou diplomatiques, abondent dans ce sens.

Les autorités pakistanaises ne se sont néanmoins pas prononcées sur sa destination ni même sur les conditions de son départ. Asia Bibi, ouvrière agricole chrétienne, avait été condamnée à mort en 2010 pour blasphème. Deux villageoises musulmanes l’accusaient d’avoir « insulté » le prophète Mahomet lors d’une querelle autour d’un verre d’eau. Son cas était devenu emblématique des dérives de la loi sur le blasphème au Pakistan, souvent instrumentalisée pour régler des conflits personnels, via la diffusion de fausses accusations. « On peut accuser de blasphème un propriétaire indélicat, ou un voisin avec lequel on a un litige avec cette loi » confiait à Aleteia Anne-Isabelle Tollet, journaliste spécialiste du Pakistan, en octobre dernier. Selon elle, il y a actuellement près de 2.000 Pakistanais qui croupissent en prison à cause de cette loi.

Asia Bibi avait fini par être acquittée en octobre par la Cour suprême pakistanaise après avoir passé plus de huit ans dans les couloirs de la mort. Après son acquittement, des milliers d’islamistes avaient bloqué pendant trois jours les principaux axes du pays pour exiger sa pendaison. Cette même Cour suprême l’avait ensuite définitivement blanchie en janvier en rejetant un recours contre son acquittement. Depuis lors, Asia Bibi était vraisemblablement gardée en résidence surveillée.