Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Lyon les séminaristes de toute la France s’affrontent autour du ballon rond

Partager

À l’occasion de son 350eme anniversaire, le séminaire Saint-Irénée accueille ce samedi 4 mai le tournoi national inter-séminaire de football qui rassemble chaque année plus de 300 séminaristes de toute la France. Le lendemain, dimanche 5 mai, joueurs, familles et paroissiens sont invités à découvrir le séminaire lyonnais qui ouvrira grand ses portes. Un week-end qui s’annonce donc sportif et accueillant.

Il va y avoir des supporters au côté des 32 séminaristes lyonnais ce week-end ! Certes ce n’est pas encore la coupe du monde mais ce tournoi national inter-séminaire de foot est pris avec sérieux et entraînement par les séminaristes lyonnais qui y participent pour la deuxième année consécutive. Il faut dire qu’à Toulouse l’année dernière, ils sont arrivés seconds ! De quoi motiver l’équipe d’autant que cette année, l’occasion est trop belle. Car, par un judicieux arrangement de calendrier, le séminaire de Lyon joue à domicile à l’occasion… de ses 350 ans.

320 séminaristes et novices

Réservé aux jeunes séminaristes de toute la France, ce tournoi de football existe depuis 2006 et se déroule chaque année dans un diocèse différent. Cette année, 320 participants se sont inscrits pour jouer dans un esprit sportif et chaleureux. Parmi eux, des séminaristes mais aussi des novices de nombreuses communautés religieuses. Sur le terrain, ce sont 25 équipes de 7 qui s’affronteront au stade Vuillermet (Lyon, 8ème) avec des matchs de deux fois 6 minutes. Et pour les non-footeux, c’est tournoi de pétanque à côté, un autre moyen de rapporter une coupe !

Nicolas Choulet

« Ce tournoi c’est avant tout l’occasion de se rencontrer entre séminaristes », explique à Aleteia Nicolas, séminariste lyonnais et organisateur de l’événement. Il garde un excellent souvenir de sa participation l’année dernière. « C’est un événement sportif et fraternel. On se découvre, on discute, tout en donnant le meilleur sur le terrain. Les tacles sont interdits, mais de toutes les façons, il n’y a jamais un seul carton jaune ! ».

Après la finale et la remise des prix, les séminaristes se retrouveront pour célébrer les Vêpres à la Basilique de Fourvière avant de dîner tous ensemble puis rejoindre des paroissiens lyonnais qui logent tous ces sportifs.

Fête au séminaire Saint-Irénée

Les futurs prêtres se retrouveront ensuite dimanche pour la messe à la cathédrale Saint-Jean afin de fêter les 350 ans du séminaire Saint-Irénée, qui a, entre autre, formé le saint Curé d’Ars. Les membres du diocèse de Lyon sont tous invités pour cet anniversaire exceptionnel. Un déjeuner est organisé au séminaire où sont attendues près de 600 personnes. L’après-midi, visite guidée des locaux, témoignages et conférences alterneront jusqu’aux Vêpres dans le jardin, pour clore ce week-end sportif.

À noter que le sport fait aujourd’hui partie intégrante de la formation des séminaristes, « au moins deux heures par semaine, sans compter les entraînements à côté ». Mens sana in corpore sano ! L’adage latin semble donc acquis, et pour la victoire, les séminaristes pourront compter sur l’intercession du bienheureux Pier Giorgio Frassati, le saint patron des sportifs, ou encore saint Louis Scrosoppi, le saint patron des footballeurs. Reste à savoir quelle équipe sera entendue.

Ces footballeurs catholiques qui ne cachent pas leur foi :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]