Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Mère Teresa, l’inspiratrice des RH de demain ?

JOB INTERVIEW
Partager

Le monde du travail est en pleine révolution : le numérique bouleverse nos habitudes, la société se transforme, de nouveaux business models se développent. Toutes ces évolutions nécessitent de repenser notre rapport au travail et aux organisations. Et si dans ce contexte Mère Teresa pouvait être, avec Steve Jobs, une source d’inspiration pour ceux qui travaillent dans les ressources humaines et qui voient leur fonction se transformer ?

Quel est le point commun entre Steve Jobs et Mère Teresa ? Être des modèles pour les personnes travaillant dans les ressources humaines (RH), affirme une étude menée par le cabinet Wavestone. « Le DRH de demain devra prendre à Steve Jobs son leadership, sa vision, son charisme et sa capacité d’innover au sens fort du terme […]. Mais il devra aussi prendre à Mère Teresa ses valeurs humaines, son écoute, son empathie, sa volonté d’aider et de ne laisser personne sur le bord du chemin, pour pouvoir fédérer les parties-prenantes, et assurer l’embarquement de ses équipes dans leur propre transformation et leur montée en compétences rapide. »

Lire aussi : Au travail, prendre le temps de la contemplation

Une fonction au cœur des transformations et des nouvelles manières de travailler

Les responsables de ressources humaines sont la fonction à l’intérieur des organisations à l’interface entre la direction et les collaborateurs. Dès le recrutement, ils sont là pour accompagner les salariés tout au long de leur parcours au sein de l’organisation, que ce soit en gérant une étude et les rémunérations ou en organisant des formations pour développer les compétences et garantir l’employabilité des salariés. Ils ont également la responsabilité de la gestion du dialogue social avec les représentants des salariés ainsi que la prévention des risques psycho-sociaux. Ce rôle d’intermédiaire leur donne une mission toute particulière dans les transformations des entreprises qui risquent de s’accélérer dans une économie qui se métamorphose constamment.

Lire aussi : L’entreprise est-elle un lieu de bonheur personnel ?

Le nouveau rôle fondamental des DRH : être garant des valeurs de l’entreprise

Ces transformations fréquentes dans un univers mouvant augmentent encore le besoin de stabilité pour les salariés. C’est cette stabilité que peuvent incarner les responsables de ressources humaines, notamment les DRH, en montrant clairement le cap sur le plan des valeurs et de l’éthique de l’entreprise. C’est en ce sens qu’une personnalité telle que Mère Teresa peut être une véritable source d’inspiration. La dimension de don, de gratuité, de service auprès de tous est indispensable pour affronter les défis qui attendent les organisations du XXIe siècle.

Il est donc clair que le développement du numérique et le progrès technologique ne vont pas rendre moins importante la dimension humaine et relationnelle des directions de ressources humaines. C’est même tout le contraire : les aspects les plus administratifs seront de plus en plus pris en charge par les plateformes numériques, tandis que la proximité humaine et relationnelle des RH avec les salariés de l’entreprise prendra de plus en plus de place. Les RH de demain seront donc bien, à l’instar de Steve Jobs, leader de la culture et de la transformation de l’entreprise. Mais Mère Teresa pourra être une autre figure inspirante, car dans ce contexte, les responsables des RH devront plus que jamais se montrer empathiques et à l’écoute du bien-être de leurs collaborateurs.

Lire aussi : Mère Teresa : son secret pour garder les familles unies

Le grand défi du XXIe siècle sera donc tout autant celui des grandes mutations technologiques liées au big data et à l’intelligence artificielle notamment, que celui de créer un monde du travail qui soit réellement attentif aux personnes et garant de valeurs fortes, à l’image de Mère Teresa.

7 choses à savoir sur Mère Teresa :
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]