Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Comédie musicale Bernadette : la grotte de Lourdes reproduite à l’identique… à Paris

Reproduction grotte de Lourdes
© CB - Aleteia
Partager

À l’occasion de la comédie musicale Bernadette, qui retrace la vie de la petite voyante de Lourdes, la grotte où est apparue la Vierge Marie a été reproduite à l’identique. Elle sera visible sur scène, le 1er juillet prochain, pour le show qui s’annonce comme l’un des grands temps forts de la saison culturelle estivale. En attendant, Aleteia a pu rentrer dans les ateliers pour découvrir les secrets de fabrication de cette grotte plus vraie que nature.

Il est 10h30 quand nous pénétrons dans l’atelier Devineau, en région parisienne. C’est là, dans le secret d’un grand hangar, que s’activent des artisans depuis plusieurs heures. Au milieu de la pièce, elle trône. Pour ceux qui l’ont déjà vu, l’identification est immédiate. C’est la grotte de Massabielle, celle-là même où la Vierge Marie est apparue à la petite Bernadette de Lourdes. Reproduite à l’identique, dans un format adapté à la scène, la grotte est en cours de fabrication depuis plusieurs mois. L’atelier Devineau, en charge de la construire, est habitué à réaliser de grands décors. Il œuvre régulièrement pour les grands défilés, notamment ceux de la marque Chanel. Ce lundi 29 avril, plusieurs peintres s’activent pour donner à la grotte ses dernières touches de couleur.

Reproduction grotte de Lourdes
© CB - Aleteia

Présent, Roberto Ciurleo, l’un des co-producteurs de la comédie musicale, reste ému devant cette reproduction qui sonne l’aboutissement de cette grande aventure, née dans un coin de sa tête il y a neuf ans. « Cela fait 30 minutes que je suis devant », assure-t-il, le regard pétillant, quand il nous accueille. Face à la grotte, il nous explique les secrets de sa fabrication : « Nous avons entièrement scanné la grotte il y a trois mois afin de réaliser une réplique à l’identique. Il a fallu que nous demandions l’autorisation au ministère de la Défense car la grotte est très protégée pour des raisons de sécurité. » Constituée de treize morceaux, celle-ci peut se détacher aisément afin d’être transportée et remontée facilement. En haut, à droite de la grotte, la cavité où est apparue la Vierge est reconnaissable entre toutes. Une statue va-t-elle venir compléter la structure ? « Pas du tout », précise Roberto. « Nous allons mettre en place des effets spéciaux pour tenter de reproduire les apparitions. Mais cela reste un secret pour le moment », confie-t-il dans un sourire.

Reproduction grotte de Lourdes
© CB - Aleteia

Alors que nous tournons autour pour découvrir les détails de cette grande structure de polystyrène aux teintes gris foncé, le chanteur Grégoire nous rejoint quelques minutes plus tard. C’est lui qui a composé l’intégralité de l’album Bernadette, et, pour lui aussi, cette visite est une première. « C’est la première fois que je découvre la reproduction. J’ai déjà vu la grotte à Lourdes mais de la voir ainsi, c’est très surprenant ». Interrogé sur cette aventure musicale inédite, celui-ci dévoile son attachement pour Bernadette. « L’histoire de Bernadette est digne d’une héroïne. Au-delà des apparitions, c’est surtout une petite fille qui est allée au bout de ses idées, qui est restée tenace, qui a tenu tête aux rumeurs, à ses parents, aux autorités. Elle a su garder son intégrité et a témoigné même si tout le monde la prenait pour une folle. Pourquoi aurait-elle menti, qu’avait-elle à gagner dans tout ça ? J’admire son courage qui doit être un exemple pour notre génération ».

Reproduction grotte de Lourdes
© CB - Aleteia

Non croyant, allant à la messe à l’occasion de quelques grandes fêtes, Grégoire avoue pourtant être dans une recherche spirituelle et explique ce qu’il apprécie dans ces histoires extraordinaires. « Je suis fasciné par ce que peut provoquer une passion, notamment pour le Christ. C’est aussi ce qui m’a fasciné chez sainte Thérèse de Lisieux lorsque j’ai composé la musique de l’album de Natasha St-Pier. Sa foi la poussait à faire des bonnes actions quotidiennement. Je regrette d’ailleurs que la religion ne soit montrée que sous son aspect négatif. Il y a des choses horribles, bien sûr, et l’actualité est là pour nous le rappeler, mais on oublie de mettre en avant d’autres gens qui sont sur le terrain et qui font du bien autour d’eux. Avec Bernadette, j’aime le fait de raconter une belle histoire qui a donné du bon. L’entraide que l’on peut voir à Lourdes, entre les générations, entre les malades, me touche énormément. Il y a plein d’espoir à Lourdes et je ne connais pas d’autres villes comme cela ». Sur ses belles paroles, nous quittons l’atelier. Rendez-vous est donné, à Lourdes, pour découvrir le grotte étincelante sur scène.

La France possède plusieurs centaines de grottes de Lourdes :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]