Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pour le pape François, les plaies du Christ représentent un « trésor »

Partager

« N’oubliez pas les plaies du Christ ! », a exhorté le pape François lors du Regina Caeli du 28 avril 2019. En ce dimanche, l’Église célèbre la fête de la Miséricorde divine.

Après Pâques, le Seigneur apporte à ses disciples plusieurs cadeaux, a expliqué le pape François lors du Regina Coeli du 28 avril 2019. Le premier constitue la paix, fruit de sa « victoire » sur le péché. Le Seigneur leur offre également le don de la joie. Par la mort et la résurrection du Christ, la vie du chrétien doit être remplie de « positivité » et « d’espérance », source de la joie véritable.

Lire aussi : Saint Thomas : le doute et la foi

Mais pour bénéficier de ces dons divins, le chrétien doit, comme l’apôtre Thomas, « toucher les plaies du Christ », a exhorté le successeur de Pierre. Le Seigneur, a-t-il expliqué, a choisi de conserver Ses plaies, signes de sa victoire sur le péché. Elles constituent ainsi « le prix qu’il a payé » pour tous les fidèles, Ses frères. Par elles, le Seigneur « intercède » pour nous auprès du Père et prend sur Lui toutes nos misères. « N’oubliez pas les plaies du Christ ! », a-t -il lancé spontanément. Elles représentent un « trésor ».

Annoncer la « mission salvatrice » de Jésus

En touchant Ses plaies, le chrétien se trouvera ainsi « renforcé » dans sa mission, troisième cadeau que le Christ apporte à ses disciples. Car la résurrection, explique le chef de l’Église catholique, est d’abord le début « d’un nouveau dynamisme capable de transformer le monde avec la puissance du Saint-Esprit ». Et en ce sens, chaque baptisé est appelé à transmettre ces « dons divins de paix et de joie » au monde et à annoncer la « mission salvatrice » de Jésus. Et ce, selon « sa propre vocation ».

Dix mystiques qui ont reçu les stigmates du Christ
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]