Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Et si vous receviez de bonnes nouvelles chaque matin ? Inscrivez-vous à la newsletter d'Aleteia !
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Après « Cap sur Panama », le voilier Exultet s’offre un tour du monde

© Cap sur Panama
Exultet
Partager

Après le succès de « Cap sur Panama », le navire Exultet s'apprête à pousser le défi plus loin encore et prend à présent la direction du Portugal pour permettre à d'autres jeunes de vivre une aventure inouïe.

Trois voiliers ont pris la mer avec 17 jeunes à bord à l’été 2018. La direction ? Le Panama et le pape François. Arrivés à bon port, que sont à présent devenus les trois voiliers baptisés « Exultet », « Estran » et « Kêr Maï » ? « Aujourd’hui, chacun poursuit sa route », explique à Aleteia Guillaume Gindre, qui a participé à la préparation de l’aventure panaméenne. À bord d’Estran, une famille belge composée des deux parents et de leurs trois enfants s’apprête à faire le tour du monde, suivant ainsi son projet initial. De son côté, Kêr Maï, avec à son bord quelques jeunes et leur skipper Jean-Yves, est en route vers la France, arrêté en ce moment à Haïti pour une escale humanitaire. Quant à Exultet, point question pour lui de s’arrêter en si bon chemin. Pour le Clipper 60 mené par Thierry Pichon, capitaine 100% breton exilé en Normandie, le prochain cap est Lisbonne, où se dérouleront les JMJ de 2022. C’est le défi Exultet-Cap au Large.

La voile autour du monde

« C’est un peu la suite du projet », explique l’infatigable skipper à Aleteia. « Pour différentes raisons providentielles, nous avons été amenés à traverser le canal de Panama alors que cela ne semblait pas possible. J’avais moi-même cette visée apostolique de continuer. Étant dans le Pacifique, je me suis dit : « On y va ». Notre idée est de vivre un immense pèlerinage maritime itinérant et de permettre à des jeunes de vivre une belle aventure humaine et spirituelle ».

Thierry Pichon projette donc d’accueillir des jeunes à bord pour un, deux, ou six mois selon leurs disponibilités. Et si l’itinéraire n’est pas encore précisément défini, le valeureux skipper a quelques idées derrière la tête : il souhaite passer Noël 2021 à Jérusalem, Pâques 2022 à Rome et faire une escale à Toulon en mai 2022 pour récupérer des pèlerins prêts à rallier Lisbonne. Avec actuellement six jeunes à bord, une nouvelle épopée a donc commencé. L’équipage a passé Pâques dans la paroisse de Yebucivi (Mexique), accueilli par le père Thomas, un missionnaire français. Et si l’aventure tente quelques intrépides, Exultet recrute de nouveaux équipiers dès août 2019 pour continuer la traversée du Pacifique. À bon entendeur, salut.

En images : Les grands moments des JMJ de Panama
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]