Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La Bible n’est pas un simple « recueil de livres sacrés à étudier », rappelle le Pape

Partager

La lecture de la Bible est le « meilleur vaccin » pour l’Église contre le repli sur soi, a souligné le pape François lors d’un congrès international sur la Bible ce 26 avril 2019.

La parole de Dieu est une « injection de vie irremplaçable ». En ce sens, les homélies sont « fondamentales » pour pouvoir partager la « chaleur » transmise par l’Esprit saint, a affirmé le pape François devant quelque 200 personnes de la Fédération biblique catholique rassemblées pour un congrès international sur la Bible au Vatican ce 26 avril 2019. L’Église ne doit ni parler « pour elle-même » ni « d’elle-même », ce qui est un « péché de toujours » d’après le souverain pontife. Au contraire, l’Église doit se nourrir de la Parole pour annoncer le Seigneur.

Lire aussi : 5,6 milliards de personnes peuvent lire la Bible dans leur langue

« Un cadeau à accueillir et distribuer »

La Bible n’est pas un simple « recueil de livres sacrés à étudier », a-t-il estimé, mais un cadeau à savoir « accueillir et distribuer ». Il s’agit donc du « meilleur vaccin » de l’Église pour lutter « contre la fermeture ». Ainsi, si elle sait se nourrir de la Parole de Dieu, l’Église saura vivre pour annoncer le Christ. Car avec sa « force centrifuge » qui entraîne vers l’extérieur, la Bible permet de se décentrer de soi-même et de se protéger de « l’autosuffisance et du triomphalisme ».

Lire aussi : Prière : et si vous testiez la lectio divina ?

Par ailleurs, le pontife argentin a vivement recommandé aux participants de ce congrès de prier pour que la parole du Seigneur puisse se propager. « Prions et faisons de sorte que la Bible ne reste pas dans la bibliothèque parmi les nombreux livres qui en parlent, mais parcourt les rues du monde et soit reçue là où les gens habitent », a ainsi demandé le successeur de Pierre.

En images : ces femmes inspirantes de la Bible
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]