Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 05 décembre |
Saint Gérald
home iconFor Her
line break icon

Comment mettre Jésus dans son couple ?

COUPLE

Pexels | CC0

Edifa - Publié le 27/04/19

Comment suivre le Christ tout en étant mariés ? Voici quelques pistes qui prouvent bien que Jésus a toute sa place au sein du couple.

« En préparation au mariage, on nous a dit de mettre Jésus dans notre couple et dans notre sexualité, mais on ne nous a pas dit comment concrètement. » Jésus, le bibelot encombrant ! Certains diront : ça veut dire qu’il faut prier en couple et avoir une vie sacramentelle vivante. D’accord. Et dans la sexualité, une petite prière avant ou après, ça change quoi ? Pas grand-chose… Et puis, chacun connaît des couples dits « rayonnants de foi » qui finissent dans le mur.

Le mariage selon Jésus : du concret

Quand on regarde dans l’Évangile la manière dont Jésus considère le mariage et la sexualité, force est de constater qu’Il nomme des fondamentaux : « quitter ses parents », « s’attacher », « ne pas séparer », « faire une seule chair ». Il ne cache pas que c’est difficile : « comprenne qui pourra ». Il dénonce aussi des impasses : « endurcissement de cœur », « regarder pour désirer, c’est adultère ». Programme concret si on s’en tient déjà à Matthieu 5 et 19. Si nous allons plus loin et que le désir nous prend d’être disciples de Jésus, il s’agit de devenir doux et humbles de cœur. Le conjoint appréciera.


COUPLE HUG

Lire aussi :
Prendre 20 secondes chaque jour pour fortifier son mariage

Jésus et le corps

Et puis, nous pouvons aussi regarder la manière dont Jésus considère le corps, comment Il touche les personnes, se laisse toucher. Agir à la manière de Jésus dans son couple implique une attention toute particulière au corps du conjoint. Mettre Jésus dans son couple, ce n’est pas « spiritualiser » la relation à l’autre, au contraire. Ce serait plutôt s’incarner toujours plus. On pourrait dire que la raison d’être de la personne de Jésus, c’est de s’incarner, prendre un corps, en assumer toutes les dimensions. Ainsi, dans notre couple, ressembler à Jésus, c’est s’incarner, honorer le corps, lui donner toute sa valeur, le donner à l’autre.


COUPLE HANDS

Lire aussi :
Pourquoi l’amour peut se comparer au travail d’un artisan

Jésus et la parole

Enfin, mettre Jésus dans son couple, c’est faire en sorte que le Verbe se fasse chair. La parole et la chair. Concrètement, nous ne pouvons pas nous dire disciples de Jésus s’il n’y a pas entre nous une parole de qualité. Jésus est maître dans l’art de la conversation qui fait du bien. Il n’est qu’à relire ses dialogues pour s’en convaincre. Certains sont longs (Nicodème, la Samaritaine), d’autres sont courts (le centurion, Pierre, Marie Madeleine), mais tous montrent comment un dialogue peut être fécond, comment il peut changer un cœur. La caractéristique de la parole de Jésus : elle est faite chair. Parole qui se prouve dans le corps, elle est toujours en actes et en service. Pour le couple, la sexualité, sans parole, cela peut devenir le terrain des pulsions. La parole humanise la sexualité. Elle clarifie les intentions. Elle révèle à l’autre qu’il n’est pas utilisé mais aimé.


COUPLE

Lire aussi :
Peut-on tout dire à son conjoint ?

Ne pas oublier le débriefing. « Le langage du corps doit être relu dans la vérité », disait Jean Paul II. Accepter sans susceptibilité ce que l’autre veut me dire d’une union des corps ou de n’importe quel événement de notre vie, c’est mettre Jésus dans ma sexualité, dans mon couple. C’est dire non à ma peur de peut-être devoir changer quelque chose, non à l’endurcissement du cœur. C’est dire oui à la conversion.

Article de Sophie Lutz paru le 26 janvier 2019

Les secrets des couples heureux :

Tags:
AmourCouplejesus
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
saint sulpice messe
Agnès Pinard Legry
Une nouvelle jauge "contraignante" mais "appl...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
La rédaction d'Aleteia
Benoît XVI : "Le Seigneur m’a retiré la parol...
EMMANUEL MACRON
Henri Quantin
Les catholiques sont des "citoyens exemplaire...
groupe de louange
La rédaction d'Aleteia
Humour : et vous, "parlez-vous le catholique"...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement