Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Une mère de famille se réveille après 27 années de coma

WOMAN IN HOSPITAL
Shutterstock
Partager

Après avoir plongé dans le coma à la suite d'un accident de voiture, une femme originaire des Émirats arabes unis s'est « miraculeusement » réveillée au bout de 27 ans. Une histoire hors du commun dont a récemment témoigné son fils.

« Je ne l’ai jamais abandonnée parce que j’avais toujours le sentiment qu’elle se réveillerait un jour ». Omar Webair, 32 ans, a récemment confié son incroyable histoire à la BBC. Sa mère, Munira Abdulla a été victime d’un accident de la route en 1991. Sa voiture avait alors été percutée par un bus scolaire. À l’époque âgée de 32 ans, la jeune femme, installée à l’arrière du véhicule, avait protégé Omar, son fils de 4 ans, de son corps. « Ma mère était assise avec moi sur le siège arrière. Quand elle a vu le crash venir, elle m’a pris dans ses bras pour me protéger du coup ». Si le petit garçon n’avait eu que de légères contusions, sa mère avait en revanche subi de graves blessures cérébrales.

« Ne pas perdre espoir »

Transférée d’un hôpital à l’autre, du Royaume-Uni aux Émirats arabes unis jusqu’en Allemagne, la jeune femme était restée plongée dans le coma. Son fils Omar n’a cessé de la veiller à son chevet. Jusqu’à ce jour de juin 2018 où il l’a entendu balbutier puis l’appeler par son prénom. « Cela faisait des années que je rêvais de ce moment et le premier mot qu’elle a prononcé, c’était mon nom », détaille-t-il. À presque 60 ans, Munira Abdulla est aujourd’hui dans un état stable et peut communiquer avec ses proches. Si cette histoire est exceptionnelle, le témoignage du jeune homme n’en est pas moins important : « La raison pour laquelle j’ai raconté son histoire, c’est pour dire aux gens de ne pas perdre espoir ».

Les bonnes nouvelles de 2018

 

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]