Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Jeudi 03 décembre |
Saint François-Xavier
home iconAu quotidien
line break icon

La bénédiction des paniers de Pâques, cette belle tradition polonaise

@Shutterstock

Marzena Devoud - Publié le 19/04/19

Le Samedi saint, dès le matin, les Polonais, se pressent en nombre dans leurs églises. Couples, familles entières, groupes d’amis.. toutes générations confondues, ils sont des millions à arpenter les rues jusqu’aux églises, chacun un panier en osier bien décoré et bien garni en main. Tous tiennent particulièrement à cette tradition de bénir ces paniers de Pâques destinés au repas pascal du dimanche.

Tout étranger qui passe Pâques en Pologne peut être surpris par cette image colorée Samedi saint au matin. Des enfants, des grands parents, des montagnards en costumes folkloriques ou des couples urbains aux allures branchées… Tous se dirigent dans la matinée vers leurs paroisses, un petit panier en osier couvert d’une nappe brodée ou de dentelle blanche. Apparue en Pologne dès le XIVe siècle, la bénédiction des paniers de Pâques, appelés « swieconka » est restée aujourd’hui une tradition à laquelle les Polonais sont restés très attachés.


Garni d’un napperon brodé blanc ou en dentelle, il est décoré de fleurs et de branches de buis. Si, à l’origine, ce panier ne contenait qu’un pain cuit en forme d’agneau, symbole du Christ ressuscité, la composition des mets bénis s’est bien enrichie. La liste des aliments traditionnels polonais pour le repas de Pâques dénombre symboliquement sept mets : une figurine d’agneau en sucre ou en brioche représentant l’Agneau de Dieu, des œufs peints ou décorés à la cire selon la tradition des « pisanki » pour symboliser la vie nouvelle ; le raifort, cette plante-racine amère qui symbolise la souffrance du Christ ; un pain, qui symbolise à la fois le Christ ressuscité et la prospérité ; du sel qui, selon la tradition polonaise, est présenté aux invités en signe de bienvenue et d’hospitalité ; de la charcuterie, saucisses ou jambons, pour assurer la santé et l’abondance ; enfin, une « babka », le gâteau traditionnel pascal.


Le dimanche de Pâques, c’est après la messe que la famille se réunit autour d’une table. Selon la tradition, après la bénédiction, le chef de la famille coupe un œuf béni la veille, il le partage avec ses convives qui se souhaitent mutuellement joie, santé et bonheur.


FAMILY

Lire aussi :
Prêts pour 50 jours de joie en famille ?

Comment célèbre-t-on le dimanche des rameaux dans le monde :
Tags:
Pâquespolognetradition
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
La rédaction d'Aleteia
Le Conseil d'État somme le gouvernement de ré...
Mathilde de Robien
C’est aujourd’hui que débute la neuvaine nati...
WEB2-GENERAL-PIERRE DE VILLIERS-AFP-000_Z52AV.jpg
Agnès Pinard Legry
Général de Villiers : "Il faut être absorbeur...
Mgr Marc Aillet
Reprise des messes : César n’est pas Dieu
Aliénor Goudet
La demande très spéciale que la Vierge Marie ...
Domitille Farret d'Astiès
Olivier Giroud a une bonne nouvelle à annonce...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement