Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Mercredi 25 novembre |
Sainte Catherine d'Alexandrie
home iconDécryptage
line break icon

Notre-Dame de Paris : où et comment faire un don ?

AFP

Marzena Devoud - Publié le 17/04/19

Suite à l'émotion qui a submergé le monde entier après l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris dans la soirée du 15 avril, de nombreux citoyens français mais aussi des étrangers ont immédiatement souhaité prendre part au financement de la reconstruction. Aleteia vous explique où et comment faire un don en toute confiance.

Des années de travaux seront certes nécessaires, mais des mesures ont déjà été prises pour financer le chantier à venir. Pour répondre à cet élan de générosité de toute part, La Fondation Notre-Dame affectée directement au diocèse de Paris a lancé mardi le 16 avril une coordination internationale pour la collecte de dons. Gabrielle de la Boulaye, responsable du mécénat de la fondation explique à Aleteia comment devenir en toute confiance un mécène de Notre-Dame de Paris.

De nombreuses campagnes de dons ont été lancées par des internautes sur des sites de financement participatif, tels que Leetchi ou Lepotcommun. Malgré l’émotion – comme souvent dans ce mouvement d’élan spontané de générosité – la méfiance envers de possibles arnaques s’impose. Le diocèse de Paris et la Fondation Notre-Dame, directement affectée à ce dernier, recommandent ainsi « la prudence face à ces collectes privées françaises ou étrangères multiples qui ont surgi concomitamment à l’évènement ».




Lire aussi :
Notre-Dame de Paris : plus d’1 milliard de dons ou de promesses de dons

Crée par Mgr Jean-Marie Lustiger en 1992 et présidée par Mgr Michel Aupetit, la Fondation Notre-Dame est une fondation caritiative catholique qui oeuvre déjà depuis 2016 sous l’égide de la Fondation Avenir du Patrimoine à Paris pour collecter des fonds afin restaurer la cathédrale Notre-Dame des dégradations provoquées par l’usure du temps.

Évidemment, le dramatique incendie qui s’est abattu sur la cathédrale dans la soirée du 15 avril, modifie la donne. « Il nous faut maintenant retrousser les manches et rassembler toutes nos forces et énergies, privées et publiques pour sauver la cathédrale » souligne Gabrielle de la Boulaye. Reconnue d’utilité publique dès 1992 et travaillant en lien étroit avec le Ministère de la Culture, cette fondation caritative qui agit sous le contrôle de l’État, restaure les églises en péril depuis 2014. « Pour ceux qui veulent devenir mécène de la cathédrale Notre-Dame, il est important de savoir que leur don, en ce qui concerne notre fondation, est envoyé directement au diocèse. Il n’y a pas d’intermédiaire qui touche quelque chose au passage. Notre fond est directement affecté au diocèse. Il me semble important d’apporter à chaque donateur cette garantie de transparence », explique Gabrielle de la Boulaye.




Lire aussi :
Incendie de Notre-Dame : ce qui a été épargné, les œuvres qui sont perdues

Combien de temps va durer la collecte ?

La réponse est claire. « De nombreuses années, le temps qu’il faudra. Nous avons lancé une collecte en 2016 pour la restauration de la cathédrale Notre Dame. Cela signifie que notre vocation ne date pas d’hier. Plusieurs églises historiques de Paris sont en péril. Des filets sont dressés pour contenir les pierres, des vitraux ne sont plus traversés par la lumière mais par le vent, des trésors attendent dans l’obscurité. La Fondation Avenir du Patrimoine à Paris qui héberge la Fondation Notre-Dame a pour mission de valoriser toutes ces églises de Paris et leurs chefs-d’œuvre, aux côtés des pouvoirs publics.


POPE AUDIENCE

Lire aussi :
Incendie de Notre-Dame : le pape François prie pour les Parisiens

Si aujourd’hui, nous sommes dans l’urgence, nos convictions et notre travail ne changent pas. L’enjeu de sauver la cathédrale Notre-Dame de Paris, l’emblème de l’histoire de la France et un lieu saint pour les croyants français et du monde entier, devient aussi le symbole de l’enjeu du patrimoine des églises historiques de Paris », affirme-t-elle.

En images : l'intérieur de Notre-Dame de Paris après l'incendie :

Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Mathilde de Robien
« S’il te plaît Marie » : une grande suppliqu...
Baptême à domicile chez Antoinette Faure
Timothée Dhellemmes
Confinée, Antoinette, 90 ans, a reçu le baptê...
christ en majesté
Fr. Jean-Thomas de Beauregard, op
Le Christ-Roi, ou comment servir un roi qui s...
La rédaction d'Aleteia
Voici la prière des JMJ de Lisbonne 2023
WEB2-EVACUATION-CAMP-MIGRANT-AFP-080_HL_NCOISSAC_1277288.jpg
Mgr Benoist de Sinety
Si toutes les vies se valent…
La rédaction d'Aleteia
Célébrer le dimanche 22 novembre à la maison
Sanctuaire Notre-Dame de Montligeon
Agnès Pinard Legry
Cas de Covid-19 au sanctuaire de Montligeon :...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement