Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 27 mai |
Saint Augustin de Cantorbéry
Aleteia logo
Spiritualité
separateurCreated with Sketch.

Qu’est-ce que le « mercredi de l’espion » ?

THE TAKING OF CHRIST

Public Domain

Philip Kosloski - publié le 16/04/19 - mis à jour le 11/04/22

Avant que Jésus célèbre la Pâque, un "espion" est allé le livrer.

L’ouverture de la Semaine sainte marque le début d’un enchaînement d’événements qui vont conduire à ceux du Vendredi saint. Parmi eux figure la funeste trahison de Jésus par l’un de ses disciples.

Alors, l’un des Douze, nommé Judas Iscariote, se rendit chez les grands prêtres et leur dit : « Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ? » Ils lui remirent trente pièces d’argent.
Et depuis, Judas cherchait une occasion favorable pour le livrer. (Mt 26,14-16)

Cette action de Judas lui valut le surnom d’espion par les chrétiens du Moyen Âge, qui s’appuyèrent sur la définition traditionnelle du mot : « Une personne chargée d’épier quelqu’un pour recueillir des informations à son sujet ».

À partir du mercredi de la Semaine sainte, Judas épia Jésus dans l’attente du moment favorable pour le livrer aux chefs des prêtres. C’est pourquoi certains chrétiens appelèrent ce jour « mercredi de l’espion ». L’atmosphère sombre de ce jour lui valut aussi l’appellation de « mercredi noir » ou encore « mercredi des ténèbres », en référence à l’office du même nom qui y est souvent célébré. Enfin, on l’appelle également « mercredi du silence », car les Évangiles ne rapportent aucune activité de Jésus ce jour-là. Le seul événement est la rencontre secrète entre Judas et les chefs des prêtres, qui scelle l’aboutissement de la vie terrestre de Jésus et son sacrifice le Vendredi saint.

Tags:
judasSemaine sainte
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
FR_2_NEW.gif
Le coin prière
La fête du jour





Confiez vos intentions de prière à notre communauté de plus de 550 monastères


Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement