Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Notre-Dame de Paris : les chrétiens du monde entier s’unissent aux prières des Français

FRANCOIS GUILLOT/AFP/East News
Partager

Après l’incendie qui a ravagé la charpente et la flèche de Notre-Dame de Paris, les responsables chrétiens du monde entier ont tenu à exprimer leur solidarité avec les Français et leur union dans la prière.

« Le Pape est proche de la France, il prie pour les catholiques français et pour la population parisienne sous le choc du terrible incendie. » Au lendemain du dramatique incendie, Alessandro Gisotti, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, a transmis la sollicitude du souverain pontife. La veille déjà, alors que les flammes ravageaient encore l’édifice, Alessandro Gisotti avait partagé « l’incrédulité » et la « tristesse » du Saint-Siège. Avec une délicate attention, ses messages étaient rédigés en français.

Quelques heures plus tard, le pape a envoyé un télégramme — toujours en français — à Mgr Michel Aupetit, l’archevêque de Paris. Notre-Dame, a salué le souverain pontife, est « le joyau architectural d’une mémoire collective, le lieu de rassemblement pour nombre de grands évènements, le témoin de la foi et de la prière des catholiques ». « Je forme le vœu que la cathédrale Notre-Dame puisse redevenir, grâce aux travaux de reconstruction et à la mobilisation de tous, ce bel écrin au cœur de la cité, signe de la foi de ceux qui l’ont édifié », a encore écrit pape.

Pour sa part, le très francophile cardinal Robert Sarah, préfet de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, a déclaré être « bouleversé ». Il a toutefois aussitôt enchaîné avec un message d’espérance. « Après les larmes viendra la joie car Marie sera toujours la plus belle. Après la tristesse viendra l’espérance car Marie sera toujours la plus forte ». L’émotion mondiale est le signe que les cathédrales sont des « corps vivants », a quant à lui estimé le cardinal Gianfranco Ravasi, président du Conseil pontifical pour la culture.

« Dieu, préserve cette splendide maison de prière »

Au-delà des murs du Vatican, le diocèse de Rome a tenu à exprimer sa solidarité : « Nous sommes proches de nos frères et sœurs de l’Église en France, de la communauté ecclésiale et de tous les parisiens. Unis, prions la Vierge Marie, vénérée à Notre-Dame, comme Mère d’Espérance et de toutes consolations. » Plus largement, les évêques italiens ont envoyé une « accolade fraternelle » à Mgr Aupetit et aux Parisiens. « Nous unissons notre prières pour nos frères français à celles de ceux qui, en ces heures, voient brûler 800 ans de patrimoine commun de la foi », ont-ils affirmé.

Outre-Manche, le compte Twitter de la cathédrale catholique londonienne a lui aussi exprimé son émotion. « Nos pensées et nos prières sont avec tous ceux touchés par le feu dévastateur de la cathédrale Notre-Dame de Paris, particulièrement en cette période de la Semaine sainte. » « Dieu, préserve cette splendide maison de prière et protège ceux qui luttent contre le brasier », a quant à lui imploré le cardinal Timothy Dolan, archevêque de New York.

« O Notre-Dame de Paris, protège la ville bien aimée ! »

Président de la Conférence des évêques américains, le cardinal Daniel DiNardo a parlé d’un « feu horrifiant » touchant « un trésor mondial ». « Noble en architecture et en art », Notre-Dame est un symbole « de l’esprit humain de l’homme et de notre désir ardent de Dieu », a-t-il salué. Avant d’ajouter : « Nous sommes un peuple d’espérance et de la Résurrection, et tout dévastateur ce feu soit-il, je sais que la foi et l’amour incarnées dans cette magnifique cathédrale croîtront dans le cœur de tous les chrétiens ». Mgr Mark Coleridge, à la conduite pastorale de Brisbane, en Australie, a lui aussi partagé une prière : « O Vierge, Mère du Sauveur, buisson ardent de l’amour, prie pour nous en cette heure ! O Notre-Dame de Paris, protège la ville bien aimée ! ». « J’ai du mal à trouver les mots pour exprimer mon horreur », a-t-il ajouté.

La prière des frères chrétiens

Les responsables chrétiens non-catholiques se sont eux aussi joints aux prières pour le joyau gothique de l’île de la Cité. « 300 ans à construire. Une journée pour brûler. Pourtant, les prières d’un millier d’années, le témoignage du Christ, l’impulsion à atteindre le transcendant ne peuvent être détruites. Nos prières montent. », a ainsi assuré Elizabeth Eaton, évêque des évangéliques-luthériens américains.

Justin Welby, primat de l’Église anglicane et archevêque de Cantorbéry, a de son côté rappelé l’incendie de la cathédrale de Coventry en 1940. « Elle a été rebâtie pour la gloire de Dieu et se tient aujourd’hui comme un symbole d’espoir et de résurrection. Puisse Notre-Dame se lever de nouveau pour la puissance de Dieu ». De même, la communauté anglicane d’Australie a prié pendant sa célébration chrismale — célébrée ce 16 avril — pour  « le clergé et le peuple de Notre-Dame de Paris et tous ceux qui pleurent avec eux la perte de cette spectaculaire cathédrale. »

En images : l'incendie de Notre-Dame de Paris
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]