Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

La reine Letizia visite le monastère de l’Incarnation à Madrid

Partager

La reine Letizia d’Espagne s’est rendue, ce mercredi 10 avril, au monastère royal de l’Incarnation à Madrid, connu notamment pour son impressionnante collection de reliques. Elle y a inaugué les travaux réalisés en vue d’un meilleur accueil des personnes handicapées.

Impliquée dans plusieurs œuvres associatives pour les personnes porteuses de handicap, la reine Letizia d’Espagne, épouse du roi Felipe, a inauguré les travaux menés dans le monastère royal de l’Incarnation (Madrid) et les nouveaux outils d’accès à l’information proposés pour un meilleur accueil des personnes handicapées. Situé place de La Encarnación, à deux pas du Palais royal de Madrid, ce monastère a été fondé en 1611 par la reine Marguerite d’Autriche, épouse du roi Felipe III, comme couvent augustin de moniales cloîtrées.

Oscar Gonzalez / NurPhoto
La reine Letizia d’Espagne lors de sa visite au monastère royal de la Encarnación à Madrid, mercredi 10 avril.

Plus de 700 œuvres d’art et 1500 reliques

C’est dans cet édifice royal de style baroque qu’ont eu lieu toutes les funérailles d’État des monarques et des membres de la famille royale au cours des XVIIe et XVIIIe siècles. Le monastère conserve aujourd’hui le cloître principal, le chœur et le reliquaire. Il est considéré comme une pièce exceptionnelle pour sa belle collection d’œuvres d’art dont, notamment, des tableaux de l’école madrilène du XVIIe siècle. C’est cependant la salle du reliquaire, avec ses sculptures en bois de Juan et Mena y Salzillo et son ensemble de 700 pièces de bronze, corail, ivoire et bois précieux, qui fait toute sa singularité. Parmi 1500 reliques exposées se trouve une ampoule contenant le sang de saint Pantaléon, qui se liquéfierait tous les 27 juillet.

archimadrid.org
La relique de Saint Pantaleon contenant une ampoule de sang qui se liquéfierait tous les 27 juillet.

Lire aussi : Le monde entier au secours de l’abbaye de Sénanque

Occupé par les sœurs dominicaines, l’édifice est néanmoins ouvert au public. Après l’inauguration des travaux réalisées en vue de l’accueil des personnes handicapées, ayant une déficience intellectuelle, physique ou sensorielle, la reine Letizia a rencontré brièvement la communauté religieuse. Depuis plusieurs années impliquée dans des œuvres pour les personnes avec handicap, son action est particulièrement populaire en Espagne.

Les monastères d'Europe, témoins de l'Invisible :

Lire aussi : Couvents et monastères : ces bons plans logements à Rome

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]