Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

De jeunes normands remettent au Vatican le dossier de béatification du père Hamel

Arthur Herlin / I-Media
Partager

Mgr Lebrun, archevêque de Rouen, est venu mercredi à Rome avec une vingtaine de jeunes de son diocèse déposer à la Congrégation pour la cause des saints les volumineux cartons du dossier du père Hamel en vue de sa béatification.

C’est peut-être la première fois que la Congrégation pour la cause des saints au Vatican est témoin d’une telle scène. Ce 9 avril, après l’audience générale place Saint-Pierre, l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun est venu déposer en personne le dossier pour le procès en béatification du père Jacques Hamel dans les locaux de la fabrique des saints du Saint-Siège. « C’est un jour important, j’ai l’impression d’avoir rempli ma mission », a confié le prélat.

Lire aussi : Pour son postulateur, « le père Hamel a donné sa vie parce qu’il aimait Jésus »

Plus inédit encore, une vingtaine de jeunes de son diocèse l’ont accompagné sous les yeux interloqués du préfet de la Congrégation, le cardinal Angelo Becciu, pour porter les lourds cartons contenant l’ensemble des pièces témoignant des vertus du père Hamel. Il s’agit entre autres de 600 homélies du prêtre tué par des islamistes en juillet 2016, ainsi qu’une soixantaine de témoignages de personnes qui l’ont connu, mais aussi des policiers qui ont abattu ses assassins. Réunir tous ces documents a nécessité plus de 10.000 heures de travail.

C’est « la volonté du Saint-Père »

Accueillant tous les jeunes français et Mgr Lebrun dans la grande salle où se déroulent les procès en béatification habituellement, le cardinal-préfet a assuré traiter le dossier du père Hamel en priorité, car c’est « la volonté du Saint-Père ». Rencontré par le prélat normand plus tôt dans la matinée, au terme de l’audience place-saint Pierre, le pape François s’est réjoui de cette étape importante franchie sur la voie de la béatification du père Hamel et a rappelé qu’il faisait l’objet d’une exception. Il bénéficie en effet d’une dispense des cinq années habituellement requises pour l’ouverture d’un procès en reconnaissance du martyre.

Lire aussi : Deux ans après, les confidences de Roselyne, la sœur du père Hamel

S’adressant aux jeunes, le cardinal Becciu a rappelé que ce n’était pas si compliqué de devenir saint, « il faut le faire petit à petit, chaque jour un pas ». Prenant également la parole, le prélat français a estimé qu’un tel moment représentait une grâce pour toute l’Église : la béatification selon lui permettra d’inspirer à tous les jeunes l’importance d’être capable de « faire le choix du Christ », et de s’y tenir. « C’est le prix de la liberté ». Quand on est sur un rond-point, a-t-il insisté, il faut faire un choix pour en sortir « sinon nous tournons en rond ». Certes, il reste désormais à Mgr Lebrun de choisir avec soin un postulateur pour défendre la cause du père Hamel, mais en attendant, a lancé le cardinal Becciu aux jeunes pèlerins : « Il faut le prier ! ».

Les intuitions évangéliques du père Hamel
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]