Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pour François, interdire les crèches dans les lieux publics est une « stupidité »

Capture Youtube Vatican Media
Le pape François à San Giulio le 7 avril
Partager

L'idée que l'installation de crèches de Noël dans les lieux publics soit interdite est une « stupidité », a lancé le pape François au cours d'une visite pastorale à la paroisse romaine de San Giulio à Monteverde, dans l'ouest du diocèse de Rome, le 7 avril 2019, a rapporté le Bureau de presse du Saint-Siège le même jour.

Au cours de sa 19e visite paroissiale depuis le début de son pontificat, l’évêque de Rome a salué les membres d’une crèche vivante, mise en place par les fidèles de la paroisse dans le but de collecter des fonds pour les travaux de restauration de leur paroisse. Le pontife leur a ainsi rapporté une anecdote qui s’est selon lui déroulée pendant la période de Noël en 2017 « dans un pays européen très laïc ».

Ce pays, a-t-il indiqué, interdit d’afficher tout symbole religieux dans les lieux publics. Cette année-là, a-t-il poursuivi, le maire d’une petite ville avait pourtant installé une « belle crèche » à l’entrée de son bureau, pensant alors exposer un « symbole culturel » plus que religieux. Cependant, mis au parfum de cette décision, le préfet du lieu « s’est mis en colère » en raison d’un soi-disant manquement envers la laïcité. Pour le pape argentin, il s’agit d’une « stupidité de penser que puisqu’un pays est laïc, on ne peut y monter de crèches ».

Si le Pape a soigneusement évité de nommer le pays en question, il s’agit très probablement de la France. Depuis une dizaine d’années, de nombreuses poursuites judiciaires émaillent chaque année le mois de décembre au sujet de l’installation de crèches dans les mairies ou les conseils départementaux. Selon la jurisprudence, l’installation d’une crèche dans de tels lieux peut toutefois être licite pendant l’Avent à condition qu’elle présente un caractère « culturel, artistique ou festif » et qu’elle corresponde à des « usages locaux ».

À l’issue de cette anecdote, le souverain pontife a annoncé « en avant-première » qu’une journée ou une semaine dédiée aux crèches serait mise en place cette année. Cette initiative sera portée par le Conseil pontifical pour la promotion de la nouvelle évangélisation. L’objectif de cette action est « d’encourager à installer une crèche chez soi ou sur les places », a déclaré le pape François.

La préparation au mariage, un véritable « catéchuménat »

Par ailleurs, le chef de l’Église catholique a encouragé de jeunes époux à continuer à se faire accompagner après le mariage. La préparation au mariage ne consiste pas seulement à suivre quatre séances, « toutes théoriques », a-t-il expliqué. Il s’agit d’un véritable « voyage », d’un « catéchuménat ». Il faut s’attacher à « vivre avec sa communauté », à écouter les expériences d’autres personnes ou encore à « partager les doutes » que l’on peut avoir.

Au cours de cette même visite paroissiale, la deuxième depuis le début de l’année, et lors de la célébration eucharistique, le successeur de Pierre a consacré le nouvel autel de l’église entièrement restaurée après trois ans de travaux. Différentes reliques ont été insérées dans cet autel : celles de saint Jean Bosco, sainte Marguerite-Marie Alacoque ou encore de sainte Maria Goretti. Versant une pleine fiole de saint chrême sur la table sacrificielle, le pontife l’a longuement ointe avant que le cardinal Angelo De Donatis, vicaire du pape pour le diocèse de Rome, n’encense pour sa part l’autel. Cette dédicace s’est déroulée en lieu et place de l’homélie qui n’a donc pas eu lieu.

Étaient également présents à cette cérémonie Mgr Paolo Selvadagi, évêque auxiliaire pour le secteur ouest, le curé de la paroisse, le père Dario Frattini, ainsi que le père Rinaldo Guarisco, supérieur général des chanoines réguliers de l’Immaculée Conception.

En images : Crèches du monde
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]