Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Chamboultout, Alexandra Lamy et José Garcia refusent la déprime du handicap

© IMDb
Partager

Scénariste de la série "H" et de nombreuses comédies populaires, Éric Lavaine, revient avec "Chamboultout", un film drôle qui prend le contrepied du "drame" du handicap. Avec les bons jeux de José Garcia, Alexandra Lamy et Michel Vuillermoz, la comédie s’en tire plutôt bien.

Chamboultout fait rire car c’est un film qui prend à revers les affres du handicap. Béatrice célèbre la sortie de son livre où elle raconte l’accident de son mari Frédéric. Ce dernier n’est pas sorti indemne de ce drame. Il a perdu la vue et développé des troubles cognitifs. Frédéric est ainsi devenu obsédé par la nourriture à cause d’une femme le nourrissant uniquement de produits bio. Il parle aussi sans filtre. C’est sans doute entre autre pour cela que sa femme l’aime toujours autant. Dans son livre, Béatrice évoque également ses amis, en prenant soin d’en changer les prénoms. Mais lors de vacances entre amis au bord de la mer, chacun se reconnaît ou tente de se reconnaître dans le texte, ce qui provoque des tensions.

Éric Lavaine n’a pas tant cherché la vraisemblance qu’à faire émerger le meilleur d’une situation à risque. Et pour cause, le couple aurait pu s’effondrer ou s’endurcir. Mais non, il a préféré s’attacher au côté lumineux de l’histoire. Le caractère de Béatrice paraît presque sans faille. Éternelle amoureuse et soutien indéfectible de son mari, elle n’est pas exempte de failles. Et pourtant, cela n’enlève rien à la relation touchante du couple et à sa sincérité. Trouver un équilibre après une vie chamboulée semble, après tout, assez nécessaire.

La force du faible

José Garcia, tout comme sa femme, paraît inébranlable et presque indifférent au handicap auquel il doit faire face. Ancien de la finance, sa vie se réduit désormais aux cours de poterie avec d’autres handicapés et à piquer, dès qu’il le peut, des sucreries et de la junk-food. Ses enfants, tout comme sa femme, sont toujours là pour lui, patients, aux petits soins, et le considèrent autrement qu’un handicapé. Cela fait du bien de ne pas trop ressentir de pathos dans un sujet comme celui-là.

Ce qui est touchant chez Frédéric, bien qu’agaçant parfois pour ses amis, est sa capacité à dire la vérité et mais aussi à dire son cœur. Sa force est sans doute là. Celle de sa femme se révèlera surtout quand ses amis comprendront le véritable message de son livre, auquel certains avaient prêté bien trop de mauvaises intentions. Chamboultout est un bon moment de cinéma, pour se détendre et savourer quelques bonnes répliques et jeux de scénario, où l’on appréciera surtout les comédiens Michel Vuillermoz et pourquoi pas celui de Mickaël Youn.

Chamboultout (2019), d’Eric Lavaine, avec José Garcia, Alexandra Lamy, Michel Vuillermoz, Mickaël Youn, Anne Marivin et Nino Lopes. En salles.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]