Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Lundi 12 avril |
Saint Jules Ier
home iconActualités
line break icon

Mgr de Moulins-Beaufort, prochain président de la Conférence des évêques de France

CC

Mgr Eric de Moulin-Beaufort a été désigné ce 18 août par le pape François comme nouvel archevêque de Reims.

La rédaction d'Aleteia - Publié le 04/04/19

Mgr Eric de Moulins-Beaufort, 57 ans, archevêque de Reims, devrait succéder à Mgr Georges Pontier comme président de la Conférence des évêques à partir de l’été prochain.

C’est un des benjamins de l’épiscopat Français. Mgr Eric de Moulins-Beaufort, 57 ans, archevêque de Reims depuis 2018, a été élu par ses pairs président de la Conférence des évêques de France rapporte le Figaro. D’après le quotidien, cette élection s’est joué rapidement mercredi matin à Lourdes où tous les évêques de France sont réunis en assemblée plénière. Mgr Eric de Moulins-Beaufort doit prendre la succession de Mgr Georges Pontier, 75 ans, à partir de l’été prochain. Il sera assisté par deux vice-présidents, Mgr Olivier Leborgne, 55 ans, évêque d’Amiens, et Mgr Dominique Blanchet, 53 ans, évêque de Belfort-Montbéliard.




Lire aussi :
Mgr de Moulins-Beaufort, bien plus qu’un homme capable de faire front

Docteur en théologie, diplômé d’économie et de Sciences Po, Mgr Eric de Moulins-Beaufort a été ordonné prêtre en 1991 à Paris par le cardinal Lustiger. Il a été successivement aumônier du collège Montaigne (1992-1993); directeur au séminaire de Paris et enseignant à l’École Cathédrale et au Studium du Séminaire de Paris (devenu Faculté de théologie Notre-Dame); aumônier du lycée Louis-le-Grand (1993-1995); curé de la paroisse Saint-Paul –Saint-Louis (2000-2005). En 2005, il devint secrétaire particulier de l’Archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, une fonction qu’il occupe jusqu’en 2008. Entre 2008 et 2018, Mgr Éric de Moulins-Beaufort fut évêque auxiliaire et vicaire général de l’archidiocèse de Paris, où il est notamment en charge des dossiers d’abus sexuels à Paris, avant d’être nommé archevêque de Reims le 18 août 2018.

Reconnu pour sa détermination dans le traitement de ces dossiers d’abus, son élection révèle la montée en puissance d’une nouvelle génération d’évêques prête à « rompre avec un certain immobilisme épiscopal », estime Jean-Marie Guénois.


JOHN PAUL II

Lire aussi :
16 octobre 1978 : la voix de l’espérance sur le siège de Pierre

Tags:
cefeveque
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement