Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Chaque jour, du beau, du bon et du vrai avec la newsletter d'Aleteia!
Je m'abonne gratuitement!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

À Vannes, le tombeau de saint Vincent Ferrier bientôt retrouvé ?

© HUANG Zheng
Cathédrale Saint-Pierre de Vannes.
Partager

Pendant quatre jours, Vannes va célébrer les 600 ans de la mort de son saint patron, Vincent Ferrier, décédé un 5 avril et fêté le même jour. À cette occasion, des travaux d’entretien ont été lancés dans la crypte de la cathédrale et de nouvelles sépultures ont été mises au jour. Celle de saint Vincent Ferrier en ferait-elle partie ?

Prédicateur dominicain célèbre, natif de Valence, saint Vincent Ferrier a parcouru de nombreux pays pendant vingt ans dans un désir de prêcher à travers toute l’Europe. Parmi les pays visités, la France ne fut pas oubliée. Il commença son périple dans le sud de la France avant d’être appelé par le duc de Bretagne, Jean V, en 1418. À partir de là, il sillonne la Bretagne de ville en ville avant de s’arrêter à Vannes, épuisé. Il y meurt le 5 avril 1419.

© Fab5669 - Wikimedia commons
Buste reliquaire de saint Vincent Ferrier dans la cathédrale de Vannes.

À Vannes, c’est actuellement l’effervescence. De nombreuses festivités ont été organisées pour célébrer le 600e anniversaire de la mort du saint patron de la ville. Pour l’occasion, de grands travaux d’entretien ont été lancés dans la crypte, là où le dominicain aurait été enterré au XVIe siècle, entre le chœur et le maître-autel côté nord. Conclusion ? En creusant le sol de terre battue, l’équipe d’archéologues a découvert trois tombes mais aussi les traces d’un ancien autel dédié à saint Vincent Ferrier. Et ce n’est pas tout. Au fond d’un couloir, deux dalles funéraires auraient été découvertes dans un mur, gravées d’une croix.

Après examen d’un plan du XVIIIe siècle, l’équipe de scientifiques pense pouvoir confirmer l’emplacement du tombeau du saint. L’une des dalles funéraires serait-elle un vestige de celui-ci ? Un autre sondage doit confirmer cette hypothèse dans les semaines à venir.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]