Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Littérature jeunesse : qui sont les héros des enfants aujourd’hui ?

@MR
Partager

La courageuse détective Alice Roy et l’intrépide agent secret Langelot ont passionné des millions de petits lecteurs entre les années 1950 et 1980. Mais qui sont les nouveaux héros des enfants du XXIème siècle ? Célébrée en mémoire de la naissance du conteur danois Hans Christian Andersen le 2 avril 1805, la journée internationale du livre pour enfant est l’occasion de se pencher sur ces personnages qui ont la cote auprès du jeune public.

« Il n’y a peut-être pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus que ceux que nous avons cru laisser sans les vivre, ceux que nous avons passés avec un livre préféré », écrivait, nostalgique, Marcel Proust dans Journées de lecture, un texte composé initialement comme une préface à un ouvrage de John Ruskin. Si « les voyages forment la jeunesse », selon Montaigne, ses livres et héros préférés y contribuent aussi. La lecture, pour François Mauriac, « est une porte ouverte sur un monde enchanté ». Un monde enchanté qui évolue au fil des ans, conservant jalousement quelques vieux héros, et faisant place à de nouveaux favoris, parfois déconcertants.

Ils ont plus de 70 ans, et sont en tête du classement des meilleures ventes de l’année 2018, selon la bible de l’édition, Livres Hebdo : Lucky Luke, Blake et ce brave Mortimer ne prennent pas une ride et remportent encore aujourd’hui un franc succès. En fiction, les petits nouveaux s’appellent Harry Potter, Tom et Léa, ou encore Greg Heffley ou Frigiel et Fluffy. Chez les tout-petits, Petit Ours Brun a été détrôné par P’tit Loup et T’choupi.

Lire aussi : « Non, la littérature jeunesse n’est plus un territoire protégé »

Harry Potter, premier de la classe

@Pixabay
Harry Potter

La saga inventée par J.K.Rowling domine de loin le marché du roman jeunesse : les sept tomes d’Harry Potter (Gallimard Jeunesse) se trouvent tous dans le top 14 des meilleures ventes 2018 (catégorie Poches), le tome 1 raflant la première place avec plus de 155.000 exemplaires vendus sur l’année. Un succès phénoménal, qui porte à croire qu’enfants et adolescents ne sont pas si réfractaires que cela à la lecture, étant donné les centaines de pages dévorées en quelques jours par les aficionados. Est-ce son côté fragile (initialement, il est orphelin, maltraité et sans amis), ses qualités de courage et de loyauté, ou bien ses pouvoirs surnaturels qui font de lui un héros adulé ? Quoiqu’il en soit, le jeune sorcier anglais ravit les foules, au point que le sociologue britannique Andrew Blake ait, en 2002, classé Harry Potter parmi les icônes de la culture populaire britannique, à l’image de James Bond et de Sherlock Holmes.

Frigiel et Fluffy, quand le jeu vidéo fait irruption dans le roman

FRIGIEL FLUFFY
DeA

Le succès de ces personnages sortis tout droit de l’univers des jeux vidéos est incontestable : Slalom, la maison d’édition, place cinq titres dans le top 15 des meilleures ventes 2018 en fiction jeunesse. Pour les non-initiés, le principe n’est pas évident à comprendre. Frigiel, un orphelin élevé par son grand-père, et son fidèle chien Fluffy, sont d’abord les héros d’une série de podcasts (vidéos) sur Minecraft (un jeu vidéo) disponibles sur YouTube. Frigiel, histoire de complexifier encore les choses, est également le pseudonyme de l’auteur des vidéos, un youtubeur âgé de 25 ans, comptabilisant plus d’1,7 millions d’abonnés sur sa chaîne. La plume, heureusement assez exigeante, est celle de Nicolas Digard. Les aventures sont bien ficelées, entre fantasy et roman initiatique. Mais encore faut-il aimer les illustrations au graphisme cubique !

Greg Heffley, l’antihéros

JOURNAL DEGONFLE
Seuil

C’est le personnage principal du Journal d’un dégonflé (Seuil Jeunesse), créé par un auteur américain, Jeff Kinney, concepteur et réalisateur de jeux en ligne. Le tome 1 est à la troisième place du classement des meilleures ventes 2018 en fiction jeunesse, avec près de 42.000 exemplaires vendus sur l’année. Pourtant, le personnage n’a pas grand-chose d’édifiant : jeune adolescent timide, maladroit et solitaire, victime de son grand frère et d’une fille de sa classe, il passe son temps à jouer aux jeux vidéo, à dormir et à regarder la télévision. On ose donc espérer que les jeunes lecteurs ne s’y projettent pas trop !

Lire aussi : Quels livres offrir à des enfants de 6-8 ans ?

Tom et Léa, des épopées magiques et fraternelles

TOM LEA
Bayard

On ne présente plus les jeunes héros des Cabane Magique (Bayard Jeunesse) ! Mary Pope Osborne, auteur américaine, a publié pas moins de 52 livres entre 2002 et 2019. Le frère et la sœur, personnages simples et attachants, n’ont de cesse d’entraîner les lecteurs dans des aventures rocambolesques et intelligentes aux quatre coins du monde et du temps. La vallée des dinosaures (tome 1) prend la quinzième place du classement en catégorie Poches, avec près de 40.000 titres vendus en 2018.

Elisabeth, quand histoire et fiction s’entremêlent

ELISABETH VERSAILLES
Albin Michel Jeunesse

Elle fait le bonheur des petites filles. Héroïne d’une série composée de treize tomes, Elisabeth, princesse à Versailles (Albin Michel Jeunesse) prend place dans une fiction historique d’Annie Jay se déroulant au XVIIIe. Petite sœur du futur roi Louis XVI, un peu sauvage et rebelle, elle devient l’amie inséparable d’Angélique, la fille de sa gouvernante, avec qui elle vit de belles aventures. Les illustrations sont belles et soignées, le fond historique approfondi, sans renier les racines chrétiennes. Ainsi, dans le tome 1, Elisabeth se retrouve dans la sacristie d’une église, où elle découvre son nom dans les registres de baptême.

P’tit Loup, un gentil loup

P'TIT LOUP
Auzou

Le loup, lorsqu’il est gentil, drôle et bien élevé comme le P’tit Loup des éditions Auzou, plaît aux enfants plus qu’il ne leur fait peur. Et il plaît largement : Le loup qui apprivoisait ses émotions est dans le top 3 des ventes 2018 dans la catégorie des albums illustrés, avec plus de 71.000 ventes. Les autres titres, traitant de sujets en rapport avec le développement de l’enfant, sont également bien positionnés. Une petite révolution dans le bestiaire des contes !

Lire aussi : Pourquoi mon enfant me demande de lire des histoires de loup alors qu’il en a peur ?

T’choupi, indétrônable

T'CHOUPI
Nathan

Il ne les fait pas mais T’choupi, ce jeune garçon aux allures de manchot, a plus de vingt ans ! Ce qui ne l’empêche pas, lorsqu’il va sur le trône, d’être vendu à 58.000 exemplaires en 2018, et obtenir ainsi la quatrième place du classement des albums illustrés. Plus de soixante titres, édités par Nathan Jeunesse, relatent ainsi des scènes de vie quotidienne avec tendresse et humour.

Mme Câlin : l’amour, ça conserve!

MADAME CALIN
Hachette Jeunesse

Pas toute jeune non plus, la collection des Monsieur Madame (Hachette Jeunesse), inventée par l’anglais Roger Hargreaves en 1971 pour les « Monsieur », puis dix ans plus tard pour les « Madame », tient encore une place de choix dans le cœur des enfants et dans les bibliothèques. Si Madame Câlin remporte la palme du livre le plus vendu de la série en 2018, à la neuvième position dans la catégorie des albums illustrés, Madame Princesse arrive vite derrière (onzième position), suivie de Madame Invention (24ème position). Cette dernière a été écrite par le fils de Roger Hargreaves, Adam, celui-là même pour qui Roger avait conçu le premier livre, Monsieur Chatouille, pour lui expliquer à quoi ressemblait une chatouille. La mise en scène d’un trait de caractère bien spécifique, l’histoire simple et les dessins très colorés donnent sans doute aux Monsieur Madame encore de beaux jours devant eux.

Lucky Luke, invincible

LUCKY LUKE
HilltopProvidentielle21 I CC BY-SA 4.0

Avec Un cow-boy à Paris (Dargaud), paru début novembre 2018, 122ème histoire de la série, l’homme qui tire plus vite que son ombre est à la première place dans le classement des meilleures ventes de bandes dessinées en 2018, et à la huitième place toutes catégories confondues, avec près de 320.000 exemplaires vendus en deux mois. Le cow-boy belge, qui a troqué sa cigarette contre une brindille en 1983 pour donner un meilleur exemple à la jeunesse, continue de séduire la nouvelle génération.

Blake et Mortimer, immortels

BLAKE ET MORTIMER
Ferran Cornellà I CC BY-SA 3.0

Le 25ème album de la série, La vallée des immortels (Dargaud), sorti également en novembre 2018, truste la deuxième place des meilleures ventes de bandes dessinées en 2018. Créée par le dessinateur belge Edgar P. Jacobs en 1946, la série continue sous la plume et le crayon d’autres auteurs, sans pour autant trahir l’univers jacobsien, qui mêle à merveille histoire, archéologie, science-fiction et action. Un cocktail qui, visiblement, plaît toujours.

Lire aussi : Quels livres offrir à des enfants de 8-10 ans ?

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]