Aleteia logoAleteia logoAleteia
Vendredi 23 février |
Saint Alexandre l'Acémète
Aleteia logo
Actualités
separateurCreated with Sketch.

En France, 700.000 personnes sont atteintes d’autisme

AUTYZM

Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - publié le 01/04/19

Alors que la journée mondiale de sensibilisation à l’autisme s’ouvre ce 2 avril, on estime à 700.000 le nombre de personnes atteintes d’autisme en France, dont 100.000 jeunes de moins de 20 ans.

Sans donateurs, l’avenir d'Aleteia s’écrit en pointillé.
Pour que Aleteia reste gratuit et faire rayonner l’espérance qui est en vous,
Faites un don à Aleteia !

JE FAIS UN DON

(avec réduction fiscale)

Environ 7.500 bébés qui naissent chaque année sont atteints de troubles du spectre autistique (TSA), rapporte l’Institut Pasteur. Si le chiffre n’est pas nouveau, il n’en demeure pas moins frappant. Au total, en France, le nombre de personnes atteintes de TSA est ainsi estimé à 700.000 personnes, soit environ 100.000 jeunes de moins de 20 ans et près de 600.000 adultes (dont seuls 75.000 sont identifiés, soit moins de 20% de la population attendue).

Un récent rapport de la Cour des comptes a rappelé que les deux tiers des enfants concernés et près de 80% des adultes atteints de TSA sont accueillis dans des établissements généralistes qui n’ont pas reçu un agrément spécifique autisme. En parallèle, ce rapport chiffre à 3.000 euros les dépenses restant à la charge des famille (moyenne annuelle), avec des disparités importantes : 20% d’entre elles déclarent un reste à charge supérieur à 5.000 euros et 9% d’au moins 10.000 euros par an.


AUTISM

Lire aussi :
L’imagination et l’amour des parents au secours des enfants autistes

En parallèle, la moitié des personnes touchées par l’autisme ont connu des périodes de ruptures de parcours (rupture dans la prise en charge, déscolarisation…), révèle encore le rapport de la Cour des comptes. Dans le détail, près de la moitié (46,5%) des répondants parmi les familles de personnes autistes (sur un total de de 1.171 répondants) ont fait état de périodes de rupture.

Un plan à 344 millions d’euros

Après trois plans autisme, le gouvernement a détaillé le 6 avril 2018, une nouvelle stratégie. Cette dernière, qui s’écoule court sur cinq ans, est dotée d’un budget de 344 millions d’euros. Un an après, qu’en est-il ? Elle commencera à porter ses fruits « à la rentrée », a assuré ce lundi le gouvernement.


MONSIEUR JE-SAIS-TOUT

Lire aussi :
« Monsieur je-sais-tout » : une belle leçon sur l’autisme

Concrètement, « une trentaine de plateformes d’intervention précoce, destinées à orienter les familles vers une prise en charge adaptée, doivent être mises en place d’ici à la fin de l’année, dont une dizaine d’ici à fin juin », a indiqué Claire Compagnon, déléguée interministérielle à la stratégie nationale pour l’autisme. « Les plateformes vont être mobilisées avec les 26 centres de ressources autisme (CRA) pour donner des outils aux professionnels dits de “première ligne” (généralistes, pédiatres, médecins scolaires…) afin qu’ils repèrent les premiers signes d’alerte chez les enfants », ont affirmé Claire Compagnon et la secrétaire d’État Sophie Cluzel lors d’une conférence de presse. Mais le système est encore trop engorgé avec une moyenne de près de quinze mois d’attente pour obtenir un rendez-vous dans un CRA.

Témoignages : handicap et bonheur, ça décape
Tags:
autismeHandicap
Vous aimez le contenu de Aleteia ?

Faites du soutien de notre mission votre effort de Carême 2024.

Notre mission ? Offrir une lecture chrétienne de l’actualité et transmettre l’espérance du Christ sur le continent numérique.

Nous sommes les missionnaires du XXIème siècle : accompagnez-nous par vos dons !

Grâce à la déduction fiscale, vous pouvez soutenir le premier site internet catholique au monde tout en réduisant vos impôts.

(avec déduction fiscale)
ASSISE-Ictus-x-Aleteia.gif
Le coin prière
La fête du jour





Top 10
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement