Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Cardinal Barbarin : le pape François justifie son choix par la « présomption d’innocence »

Alberto PIZZOLI / POOL / AFP
Partager

Dimanche, dans l’avion qui le ramenait du Maroc au terme d’un voyage de deux jours, le pape François a notamment été interrogé sur son refus de la démission du cardinal Barbarin.

Condamné début mars à six mois de prison avec sursis pour ne pas avoir dénoncé les abus sexuels d’un prêtre de son diocèse, le cardinal Barbarin s’est rendu à Rome pour remettre sa démission au pape François. Au lendemain de cette audience avec le Pape au Vatican, l’archevêque de Lyon avait lui-même annoncé cette démission et indiqué se mettre en retrait dans l’attente du résultat de son procès en appel. Critiqué pour ce choix par de nombreux observateurs et des victimes de pédophilie, le Saint-Père l’a expliqué dans l’avion qui le ramenait du Maroc.

« Le cardinal Barbarin, un homme d’Église, a présenté sa démission. Moi, je ne peux pas moralement l’accepter car juridiquement, aussi dans la jurisprudence mondiale classique, il y a la présomption d’innocence tant que le cas est ouvert. Il a fait un recours, et le cas est ouvert », a commenté le Pape.

Lire aussi : Démission du cardinal Barbarin : comment expliquer le refus du pape François ?

« Quand le second tribunal délivrera une sentence, on verra ce qui se passera », a poursuivi le Pape en s’opposant à « une condamnation médiatique superficielle ». « Peut-être n’est-il pas innocent, mais il faut présumer qu’il l’est », a ajouté le souverain pontife. Le cardinal Barbarin « a préféré, honnêtement, dire je me retire, je prends un congé volontaire et je laisse le vicaire général gérer le diocèse jusqu’à la fin du procès », a expliqué le Pape.

Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]