Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi le Pape refuse-t-il parfois le baisemain ?

POPE AUDIENCE
Partager

Alors qu’un montage vidéo dans lequel le Pape refuse de laisser des fidèles embrasser sa main est rapidement devenue viral, le bureau de presse du Vatican a expliqué ce 28 mars la raison d’un tel geste.

Lorsque les fidèles sont nombreux à saluer le pape François, celui-ci refuse les baisemains afin « d’éviter un risque de contagion » entre les fidèles, a expliqué Alessandro Giostti, directeur ad interim du Bureau de presse ce jeudi 28 mars 2019.

C’est ce qui est arrivé le 25 mars lors de la visite du Pape à Lorette (Italie). Dans un extrait vidéo isolé par le compte Twitter Catholic Sat — résolument critique du pontificat actuel — on voit le successeur de Pierre souriant mais retirant sa main à chaque fois qu’une personne se penche pour embrasser son anneau épiscopal. De très nombreux médias ont suivi et repris ces images.

Une tradition retirée du protocole papal par Benoît XVI

Historiquement, l’usage veut qu’un fidèle saluant un évêque — et à plus forte raison celui de Rome, le Pape — s’agenouille et embrasse son anneau épiscopal. Dans Dernières conversations, un ouvrage de discussion avec le Pape émérite Benoît XVI, l’auteur Peter Seewald affirme d’ailleurs que le prédécesseur du pape François a « discrètement » aboli cette règle, rapporte La Croix.

Un pape placé sous le signe de la simplicité

La raison de ce geste est « très simple », a assuré Alessandro Giostti qui a pu interroger le Pape à ce sujet : lorsque la file de fidèles devant saluer le pontife est « longue », celui-ci veut « éviter un risque de contagion » entre ces personnes. Il ne refuse donc pas toujours le baisemain, a détaillé le directeur du Bureau de presse.

Quoi qu’il en soit, a-t-il ajouté, l’actuel évêque de Rome préfère « étreindre » et « être étreint ». La vidéo publiée sur Twitter montre bien que le pape François, s’il expédie ceux qui tentent d’embrasser son anneau épiscopal, prend facilement du temps avec les personnes qui le regardent ou lui serrent la main. Ainsi, il est souvent rappelé aux fidèles d’éviter la génuflexion et le baisemain lorsqu’ils viennent saluer le souverain pontife au cours des audiences papales au Vatican.

Autre témoignage de la simplicité de ce Pape, François ne porte pas l’anneau du pêcheur — que chaque pape reçoit lors de l’inauguration de son pontificat — mais l’anneau épiscopal qu’il a reçu lors de son ordination en 1992 à Buenos Aires.

Ces célébrités qui ont rencontré le Pape :
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]