Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Commencez la journée de la meilleure des manières : recevez la newsletter d'Aleteia
Je m'inscris!

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Pourquoi le roi de Jordanie reçoit-il le « Nobel » catholique de la paix ?

Le roi de Jordanie Abdallah II et son épouse Rania reçoivent le pape François dans le palais royal d'Amman le 24 mai 2014. © YOUSEF ALLAN / JORDANIAN ROYAL PALACE / AFP
© YOUSEF ALLAN / JORDANIAN ROYAL PALACE / AFP
Le roi de Jordanie Abdallah II et son épouse Rania reçoivent le pape François dans le palais royal d'Amman le 24 mai 2014.
Partager

Surnommée le « Nobel » catholique de la paix, la lampe de saint François est une distinction remise chaque année depuis 1981 par l’ordre des Franciscains à une personnalité mondiale ayant œuvré pour la paix. Cette année, le couvent des Franciscains d’Assise a choisi de distinguer le roi de Jordanie Abdallah II.

800 ans après la rencontre entre saint François et le sultan Malik al-Kamil à Damiette (en 1219, ndlr), c’est au tour du roi de Jordanie Abdallah II de rendre visite à saint François, ce 29 mars. C’est « accompagné de sa majesté Rania, la reine de Jordanie » qu’il ira « à la basilique Saint-François d’Assise pour recevoir la lampe de la paix de Saint François », a annoncé début mars, le père Enzo Fortunato, directeur de la salle de presse de la basilique d’Assise.

1,3 millions de réfugiés accueillis en Jordanie

Récompensant une personnalité mondiale ayant œuvré à la paix ou qui se distingue « de manière très forte pour donner un désir d’espoir et d’humanité », la lampe de saint François, également appelée la lampe de la Paix ou le « Nobel » catholique de la paix, est décernée cette année au roi de Jordanie. Il est ainsi récompensé pour « son engagement à promouvoir les droits de l’homme, l’harmonie entre les différentes religions et l’accueil des réfugiés ». Pour mémoire, la Jordanie accueille actuellement près de 1,3 millions de réfugiés.

Lire aussi : Connaissez-vous ce « prix Nobel » remis par des franciscains ?

« Aujourd’hui, entre la peur et la confiance dans l’autre, nous avons choisi la confiance », a souligné le porte-parole de la basilique d’Assise. L’effort du roi jordanien « en faveur de la paix et de l’harmonie dans le monde est essentiel dans la lutte contre la propagation d’idéologies néfastes », a de son côté souligné l’ambassadeur de Jordanie à Rome, Fayiz Khouri.

Lire aussi : La Jordanie, un havre de paix pour les chrétiens

Le roi sera accompagné à son arrivée à Assise du président du Conseil italien, Giuseppe Conte. Un moment de prière sur la tombe de saint François, est prévu avant l’arrivée d’Angela Merkel, qui a reçu cette distinction en 2018, sur le parvis de la basilique supérieure où se tiendra la cérémonie.

Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]