Aleteia logoAleteia logo
Aleteia
Samedi 28 novembre |
Sainte Catherine Labouré
home iconSpiritualité
line break icon

Mon Carême Laudato si’ : défi n°19, arrêter de râler

RELATIONSHIP,ARGUMENT

Shutterstock

La rédaction d'Aleteia - Publié le 26/03/19

En se conformant au Christ, l’homme « fait également du bien à la Création », a expliqué le pape François dans son message de Carême 2019. À la suite du souverain pontife, Aleteia vous propose chaque jour du Carême un défi pour prendre soin de notre « maison commune ». Aujourd’hui, arrêter de râler.

Râler, se plaindre, rechigner, souffler, bougonner… C’est une belle palette de verbes qu’offre la langue française pour décrire une réalité peu reluisante que beaucoup de gens vivent — ou subissent — au quotidien. Parce que cette situation subie ou choisie n’élève pas l’âme, Aleteia vous propose aujourd’hui de prendre conscience du nombre de fois que vous-même ou les personnes de votre entourage se plaignent. À chaque fois que vous entendez une plainte ou un bougonnement, faites mentalement un signe de croix ou confiez rapidement cette personne à Dieu.


MAN TRAIN

Lire aussi :
Les bons réflexes à adopter pour arrêter de se plaindre

À de multiples occasions, le pape François a invité les chrétiens à quitter cette attitude de plainte contenue, de victimisation. « Tu veux guérir ? Tu veux être heureux ? Tu veux améliorer ta vie ? Alors lève-toi, prends ton brancard, et marche ! » avait exhorté le pape François, dans une homélie au cours d’une de ses messes matinales, à Sainte-Marthe. S’inspirant de l’injonction adressée par Jésus au paralysé dans l’Évangile du jour (Jn 5, 1-16), il avait appelé le chrétien à « une vie, quelle qu’elle soit, conduite avec joie, sans se plaindre et tomber dans l’acédie qui paralyse ». Pour poursuivre votre réflexion, n’hésitez-pas à vous plonger dans les enseignements du parcours Zachée ou à relire le conte oriental ci-dessous, celui de la fougère et du bambou, qui montre bien que la vie est faite de moments difficiles et de moments heureux, mais que les moments difficiles sont ceux pendant lesquels on se construit, on se fortifie, pour grandir encore et avancer.

« Un jour, je me suis avoué vaincu… J’ai renoncé à mon travail, à mes relations, à ma vie. Je suis alors allé dans la forêt pour parler avec un ancien que l’on disait très sage. – Pourrais-tu me donner une bonne raison de ne pas m’avouer vaincu ?, lui ai-je demandé. – Regarde autour de toi, me répondit-il, vois-tu la fougère et le bambou ? – Oui, répondis-je. – Lorsque j’ai semé les graines de la fougère et du bambou, j’en ai bien pris soin. La fougère grandit rapidement. Son vert brillant recouvrait le sol. Mais rien ne sortit des graines de bambou. Cependant, je n’ai pas renoncé au bambou. La deuxième année, la fougère grandit et fut encore plus brillante et abondante, et de nouveau, rien ne poussa des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou. La troisième année, toujours rien ne sortit des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou. La quatrième année, de nouveau, rien ne sortit des graines de bambou. Mais je n’ai pas renoncé au bambou. Lors de la cinquième année, une petite pousse de bambou sortit de la terre. En comparaison avec la fougère, elle avait l’air très petite et insignifiante. La sixième année, le bambou grandit jusqu’à plus de vingt mètres de haut. Il avait passé cinq ans à fortifier ses racines pour le soutenir. Ses racines l’ont rendu plus fort et lui ont donné ce dont il avait besoin pour survivre. Savais-tu que tout ce temps que tu as passé à lutter, tu étais en fait en train de faire pousser des racines ? dit l’ancien, et il continua : Le bambou a une fonction différente de la fougère, cependant, les deux sont nécessaires et font de cette forêt un lieu magnifique. Ne regrette jamais un seul jour de ta vie. Les bons jours te rendent heureux. Les mauvais jours te donnent de l’expérience. Les deux sont essentiels à la vie, lui dit l’ancien, et il continua : Le bonheur te rend doux. Les tentatives te rendent fort. Les peines te rendent humain. Les chutes te rendent humble. Le succès te rend brillant. Si tu n’obtiens pas ce que tu désires, ne désespère pas… Qui sait, peut-être que tu es juste en train de fortifier tes racines. »




Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°18, limiter l’utilisation de plastique


WOMAN,PRAYING,NATURE

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°17, se savoir aimé de Dieu


SMARTPHONE

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°16, s’ancrer dans le réel


TARG OWOCOWY

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°15, consommer des produits de saison


CISZA

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°14, prendre un temps de silence


Homme méditant sur la plage

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°13, poser un geste de dépouillement




Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°12, prier pour les responsables politiques


NARZĘDZIA

Lire aussi :
Mon Carême Laudato si’ : défi n°11, réparer plutôt que jeter

Tags:
Carêmelaudato si
Soutenez Aleteia !
A travers le monde, vous êtes des millions à lire Aleteia, pour y trouver quelque chose d'unique : une vision du monde et de votre vie inspirée par l’Évangile. On prétend qu'il est de plus en plus difficile de transmettre les valeurs chrétiennes aux jeunes d'aujourd'hui.
Et pourtant, savez-vous que plus de la moitié des lecteurs d'Aleteia sont des jeunes de 18 à 35 ans ? C'est pourquoi il est si important que Aleteia demeure un service quotidien, gratuit et accessible à tous. Cependant, un journalisme de qualité a un coût que la publicité est loin de couvrir. Alors, pour qu'Aleteia puisse continuer à transmettre les valeurs chrétiennes au cœur de l'univers digital, votre soutien financier demeure indispensable.
*avec déduction fiscale
Le coin prière
La fête du jour






Top 10
Agnès Pinard Legry
Jauge de 30 personnes : les catholiques unis ...
Timothée Dhellemmes
"Ridicule", "pathétique", "humiliante"... la ...
Agnès Pinard Legry
Vent debout contre la jauge de 30 person...
Timothée Dhellemmes
Les messes publiques reprendront samedi... ma...
Timothée Dhellemmes
Les évêques fustigent une décision "irréalist...
Monseigneur Matthieu Rougé
Timothée Dhellemmes
Mgr Rougé : "C’est un manquement à la parole ...
CATHEDRALE NOTRE DAME DE PARIS
Caroline Becker
Découvrez l'intérieur de Notre-Dame de Paris,...
Afficher La Suite
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous gratuitement