Recevez la newsletter d'Aleteia chaque jour!
Démarrez la journée avec la newsletter d'Aleteia
Je m'abonne gratuitement !

Vous ne souhaitez pas faire de don ?

Voici cinq façons d'aider Aleteia:

  1. Prier pour notre équipe et le succès de notre mission
  2. Parler d'Aleteia dans votre paroisse
  3. Partager les articles d'Aleteia avec vos amis et votre famille
  4. Désactiver votre bloqueur de pub quand vous êtes sur Aleteia
  5. S'abonner à notre newsletter gratuite et la lire tous les jours

Je vous remercie!
L'équipe d'Aleteia

 

Souscrire

Aleteia

Incendie à Saint-Sulpice : « C’était traumatisant mais nous avons eu le sentiment d’avoir échappé au pire »

© Philippe Lissac / Godong
Église Saint-Sulpice (Paris).
Partager

Quelques jours après le spectaculaire incendie qui a endommagé une partie de son église, le curé de l'église Saint-Sulpice (Paris) s'est confié à Aleteia. Il vient de lancer un appel à la générosité.

Alors qu’un incendie s’est déclaré en l’église Saint-Sulpice (Paris) le 17 mars dernier, le père Jean-Loup Lacroix, curé de la paroisse, vient de lancer un appel aux dons pour mener à bien certains aménagements dans l’édifice. Il revient sur l’événement pour Aleteia. « Nous avons vécu cela de manière très forte. C’était un jour de joie. Une heure avant l’incendie, nous étions rassemblés pour la messe avec Mgr Michel Aupetit, l’archevêque de Paris, et dix catéchumènes. C’était splendide. Nous sommes passés de la fête, de la joie, de la lumière, à ce sinistre avec ces flammes et cette lourde fumée. C’était traumatisant mais nous avons eu le sentiment d’avoir échappé au pire. Nous n’étions pas dans la tristesse causée par un acte blasphématoire : il n’y a pas eu de sacrilège, même si nous ne croyons pas à un accident. Nous ne saurons peut-être jamais s’il s’agissait d’un règlement de comptes de personnes sans domicile ou si c’était la volonté de s’attaquer à un lieu symbolique ».

Une souscription pour soutenir des projets annexes

« Les dégâts sont importants, poursuit-il. Ce que j’ai constaté tout de suite, c’est que l’administration de la ville fait un travail magnifique ». Parmi les dommages, une très belle porte extérieure ouvragée qui donnait sur la rue Palatine et un nuage de suie qui s’est déployé un peu partout.

© Père Jean-Loup Lacroix
Ici, les dégâts sont bien visibles.

Les frais de restauration sont pour l’instant évalués à quelque 900.000 euros. Une somme colossale qui sera prise en charge par la Ville de Paris. La souscription a donc pour but de soutenir d’autres projets de l’église, comme l’amélioration de l’éclairage ou le renouvellement du mobilier. « Nous voulons accélérer les projets que nous avions. Plusieurs choses attendent. Nous souhaitons donner plus de lumière », souligne le curé. L’édifice, qui fait depuis plusieurs années l’objet d’un long travail de restauration, accueille plus d’un million de visiteurs chaque année. Et le père Jean-Loup Lacroix tient à leur donner à voir la beauté de ce haut lieu de la capitale.

En images : le trésor de Notre-Dame de Paris dévoilé
Newsletter
Recevez Aleteia chaque jour. Abonnez-vous
Aleteia vous offre cet espace pour commenter ses articles. Cet espace doit toujours demeurer en cohérence avec les valeurs d’Aleteia. Notre témoignage de chrétiens portera d’autant mieux que notre expression sera empreinte de bienveillance et de charité.
[Voir la Charte des commentaires]